Le Septième guerrier-Mage, Paul Beorn

couv43792132

 

De Paul Beorn

Sortie en 2015

Chez Bragelonne

528 pages

25,00 €

 

 

 

 

 

 

 

Résumé.png

 

Lorsque Jal se réveille, perdu et agonisant, il ne se doute pas que sa survie dépendra de son serment. Celui de défendre un village face à l’immense armée conquérante qu’il vient de déserter. Une armée menée par le plus puissant des Guerriers-Mages… Bientôt, de violents cauchemars assaillent le jeune soldat, les souvenirs de douze années de sa vie jusque-là oubliées, et avec eux, des capacités insoupçonnées… Sa promesse lui permettra-t-elle de découvrir ce qu’il est vraiment ?

 

mon avis.png

 

J’ai lu Le Septième Guerrier-mage dans le cadre du Prix Imaginales des Lycéens. C’est d’ailleurs bien le roman de Paul Beorn qui a gagné le prix cette année. Je ne vais pas mentir, la fantasy n’est pas mon genre préféré. Mais le roman de Paul Beorn a dépassé toutes mes attentes.

Le personnage principal, Jal, est un jeune soldat de 20 ans d’une telle maturité qu’on en oublierait son jeune âge. Ce qui m’a plu dans le roman, c’est que tous les personnages sont développés et approfondis, je n’ai pas eu l’impression de passer à côté d’un personnage.

J’ai bien accroché à l’univers crée par l’auteur, c’est souvent ce point qui me fait douter des romans fantasy. Mais là encore, Pierre Beorn a réussi à me surprendre -de la bonne manière-. Il y a rebondissement sur rebondissement, on n’a pas le temps de s’ennuyer et les pages se tournent rapidement, jusqu’à arriver à la fin -et quelle fin !-. Dès le début, les questions affluent, elles s’accumulent jusqu’aux réponses finales, impossible à anticiper !

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jal, parce qu’il fait partie de ce genre de personnages que j’adore : les « méchants » avec un bon fond. Jal est aussi un personnage qui a connu une très grande évolution et ça m’a beaucoup plu. J’aurais cependant aimé que son personnage soit un peu plus complexe, mais ce n’est qu’une question de goût et ne remet absolument pas en causl’intrigue, qui m’a beaucoup plu. Je me suis aussi beaucoup attachée aux personnages secondaires, tous avec une histoire et un passé intéressant à explorer. Je me demande encore comment Paul Beorn a réussi l’exploit de leur accorder à tous une personnalité particulière tout en les rendant tous attachants !

J’aurais aussi que les scènes de combat soient plus… épiques, mais la plume de Paul Beorn, le personnage de Jal et l’intrigue en général ont rattrapé ce très léger point négatif. Une grande réussite pour Le Septième Guerrier-Mage et pour son auteur, que j’ai eu la chance de rencontrer lors des Imaginales 2016.

 

extrait

« Ils sont encore assez loin d’ici.
— C’est plutôt une bonne chose, non ?
— Sauf qu’ils sont venus en force, cette fois-ci. Le code était : un coup pour « peu nombreux » et deux coups pour « nombreux ».
— Il a fait deux coups ?
— Non : il en a fait trois.
Ah ouais.
»

 

Publicités

4 réflexions sur “Le Septième guerrier-Mage, Paul Beorn

  1. Pingback: C’est lundi que lisez vous ? #2 | Hope bookine

  2. Pingback: Les Imaginales 2016 | Hope bookine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s