Paradise, Simone Elkeles

couv16789910

 

De Simone Elkeles

Sortie en 2012

Chez La Martinière (Fiction J.)

7,90€

Résumé.png

 Un accident de voiture lie le destin de Maggie à celui de Caleb, le garçon qui l’a renversée. Malgré la culpabilité et la rancune, pourront-ils se reconstruire et se pardonner ? Condamné pour avoir renversé Maggie alors qu’il conduisait en état d’ivresse, Caleb Becker rentre chez lui, à Paradise, après avoir purgé sa peine. Quant à Maggie, elle sort tout juste de l’hopital, où elle vient de subir une longue rééducation. Les deux jeunes gens veulent s’éviter mais Paradise est une toute petite ville. C’est plus fort qu’eux : le destin les a réunis et, petit à petit, leur amitié naissante se transforme en romance. C’est sans compter sur l’ex petite amie de Caleb, qui n’a pas l’intention de laisser le garçon lui échapper…

mon avis.png

Je ne le cache pas, Simone Elkeles est mon auteure préférée. J’avais commencé en lisant Irrésistible Alchimie  puis j’ai enchaîné avec Irrésistible Attraction, Attirance & Confusion et d’autres que je n’ai pas encore chroniqué. Alors je savais que me lancer dans Paradise ne serait pas un défi et je savais que je passerais un bon moment. Et ça a été le cas. J’ai même passé un excellent moment avec Caleb et Maggie.

Déjà, la quatrième de couverture nous donne beaucoup d’indices sur le contenu du roman. Caleb a provoqué un accident de voiture, qui a touché Maggie. Un an plus tard, Caleb est en prison et Maggie a dû renoncer à sa bourse d’étude pour le tennis. Alors que Maggie, devenue solitaire, commence à reprendre sa vie en main, la nouvelle tombe : Caleb sort de prison.

J’ai lu Paradise à une vitesse record, chaque page était encore meilleure que la précédente. Simone Elkeles a une plume entraînante, j’ai eu l’impression d’avoir été parachutée dans la petite ville de Paradise, où j’ai pu observer Caleb, Maggie et les autres personnages évoluer.

J’ai eu un très gros coup de cœur pour le personnage de Maggie. D’habitude, j’ai beaucoup de mal avec les héroïnes, comme Elena dans Le journal d’un vampire ou encore Antanasia dans Comment se débarrasser d’un vampire amoureux. En général, ces filles qui ont perdu une partie d’elles-mêmes ne font que se plaindre, et c’est à nous de les supporter pendant plus de 300 pages. Mais Maggie est complètement différente. Elle qui a perdu tout ce à quoi elle se raccrochait : son talent au tennis, sa popularité, ses amies, sa bourse d’études… semble essayer d’avancer et de se concentrer sur ce qu’elle a, plutôt que ce qu’elle a perdu. C’est tout ce qui fait la force de son personnage, à mon avis. J’ai beaucoup appris avec Maggie, c’est un personnage qui sait ce qui a de la valeur.

Caleb est un personnage très intéressant aussi, il s’apparente à tous ces bad-boys qu’on voit dans beaucoup trop de romans, ces personnages surexploités qui n’ont rien à donner de plus que ce qu’ils ont déjà donné. Sauf que Simone Elkeles a réussi à donner à son personnage une profondeur que j’ai rarement eu la chance de voir. En refermant Paradise, j’aurais pu jurer connaître Caleb par cœur. L’auteure nous donne toutes les pièces d’un puzzle à rassembler. Son passé, ses faiblesses, ses pensées les plus secrètes, Caleb aurait pu exister. C’est un vrai personnage comme nous les aimons tous, avec une conscience, des qualités et des défauts.

Comme à son habitude, Simone Elkeles ne délaisse pas les personnages secondaires comme la mère de Maggie, la vieille Mme Reynolds ou encore Leah, la sœur de Caleb. Tous ces personnages sont exploités comme ils le méritent.

Le couple que Maggie forme avec Caleb est synonyme d’espoir, parce que même si Maggie a perdu tout ce à quoi elle tenait à cause de Caleb, elle a trouvé la force de lui pardonner et de l’accepter.

C’est un sans faute pour Paradise, qui devient officiellement mon coup de cœur du mois, le livre qui m’a le plus conquise.

La plume de Simone Elkeles est addictive et je n’ai pu trouver qu’un seul défaut à Paradise : qu’il soit aussi court ! Heureusement, le Tome 2, Retour à Paradise, est déjà sorti et n’attend que moi !

♥♥♥♥♥

extrait

« – Pourquoi es-tu là? En toute franchise…
– Je ne sais pas…
Il se passe une main sur la tête et fronce les sourcils.
– Oh! je sais à quel point ça peut paraître dingue, mais… et c’est ça qui me rend fou, quand je suis près de toi, j’arrive enfin à éprouver des choses, comme avant. La nuit dernière, je suis resté éveillé à imaginer que je te serrais dans mes bras, jusqu’à ce que toute ma souffrance et toute ma stupeur disparaissent. C’est comme si j’avais besoin de toi pour garder la raison. Je croyais que Kendra m’aiderait à tout oublier. Mais c’est toi, finalement. Et rien que toi. Tu ne trouves pas ça tordu, Maggie? Parce que si toi, tu me dis que ce n’est pas normal, peut-être que je te croirai. »

Retrouvez la chronique de ma partenaire Arkellana ICI

Publicités

3 réflexions sur “Paradise, Simone Elkeles

  1. Pingback: Les plus belles romances de vacances | Hope bookine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s