Eliza et ses monstres, de Francesca Zappia

couv70082012

De Francesca Zappia

Paru le 18 janvier 2018

Chez Robert Laffont (Collection R)

398 pages

18,50€

Résumé.png

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis. Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.

Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter égo est une véritable star.

Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique. Puis, un jour, Wallace Wrland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne.

mon avis.png

Eliza et ses monstres est mon premier roman de Francesca Zappia, j’avais eu de bons échos de son premier roman dans la collection R, Je t’ai rêvé. La couverture est magnifique et m’a tout de suite attirée.

Le personnage d’Eliza m’a beaucoup plu, l’auteure nous entraîne dès les premières pages dans son univers. Eliza est l’auteure de la célèbre BD publiée sur internet, La mer infernale, sous le pseudo de LadyConstellation. Ses deux personnalités s’entrechoquent et Eliza ne supporte sa « vie réelle » que parce qu’elle sait qu’elle peut retrouver sa « vie virtuelle ». 

J’ai trouvé cette partie de l’intrigue très intéressante, suivre Eliza à la recherche de son identité, de son équilibre entre ses deux vies, était bien vu et particulièrement bien écrit.

J’ai eu un gros coup de coeur pour le personnage de Wallace, le nouvel élève qui va bouleverser la vie qu’Eliza. Wallace ne parle pas beaucoup, il est discret et sait être présent quand il le faut. Wallace et Eliza ne se sentent pas à la place au milieu des conventions sociales qu’on leur impose. Ils partagent une passion de la création. Wallace écrit, Eliza dessine et ils aimeraient pouvoir en vivre. Seulement, leurs parents ne comprennent pas leur passion et encore moins qu’on puisse en faire un métier.

Les chapitres sont entrecoupés de planches, d’extraits du chat, tout ce qui peut intégrer le lecteur au récit, qu’il sente en faire partie… et ça fonctionne.

La plume de Francesca Zappia m’a entrâinée de la première à la dernière place avec une fluidité étonnante. J’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter avant de l’avoir terminé. Eliza et ses monstres est un des premiers coups de cœurs de cette année 2018.

Image associée

 

5 réflexions sur “Eliza et ses monstres, de Francesca Zappia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s