Harper in summer, de Hannah Bennett

couv75684099

De Hannah Bennett

Paru le 28 juin 2017

Chez Rageot éditeur

327 pages

15,50€

Résumé.png

A cause d’une erreur de réservation, Harper, bientôt 15 ans, passe l’été avec sa famille bobo, ses détestables cousines et son meilleur ami Josh dans une maison pourrie au bord d’un lac glacé du Montana. Ceci est un test de taille de police. Face à eux, les somptueuses demeures des millionnaires dont les enfants, d’une beauté rare, sillonnent le lac en hors-bord. Invités à une fête, Harper et Josh font face à Quinn et à Tristan. Face à tant de nouveauté et de liberté, va-t-elle succomber au charme de cet été d’exception ?

mon avis.png

Harper in summer est le roman à lire en cas de coup de blues, ou simplement si vous avez besoin de rire un bon coup.

Harper a (presque) quinze ans, mais sans le savoir, je lui aurais facilement donné deux années de plus. Elle part en vacances avec toute sa famille (y compris ses détestables cousines) et celle de Josh, son meilleur ami, dans un coin paumé où leurs parents avaient l’habitude de partir à leur âge.

Le plus gros point positif du roman, d’après moi, est la plume d’Hannah Bennett. Son vocabulaire, la structure de ses phrases rendent chaque paragraphe plus drôle que le précédent.

La famille d’Harper est un petit peu perchée, tout comme celle de Josh, et ces vacances ne vont pas être de tout repos. Que ce soit clair, j’ai ri du début à la fin. J’ai ri comme un roman ne m’avait pas faire depuis longtemps et j’en ai adoré chaque chapitre.

A certains moments, la naïveté d’Harper et sa simplicité la rendent très enfantine, ce qui contraste avec le reste du roman, où son impertinence la fait paraître plus âgée qu’elle ne l’est en réalité.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Josh, dans le rôle de l’ado un peu paumé qui ne sait pas quoi faire pour ne pas risquer de perdre sa meilleure amie. Poppy, sa petite sœur, m’a amusée comme Benji, le frère d’Harper. Les parents apportent tous leur grain de sel, et j’ai particulièrement aimé Lauren, la mère de Josh, très discrète en règle générale mais qui sait se faire entendre quand c’est nécessaire.

En revanche, je n’ai pas pu supporter les cousines d’Harper ! Et je n’ai pas non plus aimé Quinn et Tristan, les deux ados de l’autre côté du lac. Ces quatre personnages faisaient ressortir le côté enfantin d’Harper et du roman en général et même s’ils étaient nécessaires à l’intrigue, je n’ai éprouvé aucune sympathie pour eux.

En bref, j’ai passé un excellent moment en compagnie d’Harper, Josh et leurs familles un peu cinglées. J’ai eu fou rire sur fou rire à imaginer les situations loufoques inventées par Hanah Benett.

☆☆☆☆☆

extrait

« Tout était parfait.

Mais comme à chaque fois que tout était parfait, dans ma famille, un élément imprévu est venu transformer ce qui, chez les autres, est un moment normal en champ de bataille. »

« – Maintenant que tout doute est levé entre nous, concernant cette stupide histoire de compétition, je peux te poser une question ?

J’ai acquiescé

-Est-ce que j’embrasse mieux que lui ? a-t-il demandé.

Franchement, si je n’avais pas eu conscience qu’une chute de trois mètres ne l’aurait pas tué sur le coup, je l’aurais poussé. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s