La loi du coeur, d’Amy Harmon

couv64181071

D’Amy Harmon

Paru le 2 juin 2016

Chez Robert Laffont – Collection R

432 pages

17,90 €

Résumé.png

Je vous raconte. Il a été retrouvé dans un panier de lingue sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette, âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort. Au journal de vingt heures à la télé, ils l’ont appelé Bébé Moïse, ce nourrisson abandonné dans un panier, né d’une mère accro au crack et voué à toutes sortes de problèmes.

Les gens adorent les bébés, même ceux qui sont malades, même les « bébés crack ». Mais les bébé grandissent, ils deviennent des enfants qui à leur tour deviennent adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie. Et Moïse été amoché. Moïse était une loin à lui tout seul. Mais il était aussi étrange, et exotique, et tellement beau. D’être avec lui allait changer ma vie plus que j’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être du rester à l’écart, j’aurais peut-être dû écouter les conseils. Ma mère m’avait prévenue. Moïse lui-même m’avait prévenue. Mais je suis restée près de lui…

mon avis.png

J’ai découvert il y a peu la plume d’Amy Harmon avec « Nos faces cachées », qui a été une véritable révélation. J’ai rarement été aussi bouleversée par un récit que celui-ci et je me suis fait un devoir de lire tous ses autres écrits. J’ai donc continué avec La loi du coeur, qui est passé de la librairie à mes mains sans passer par la case PAL.

Très rapidement, Amy Harmon m’a emmenée dans son histoire, avec ses personnages, et ça a été une évidence : je n’allais pas pouvoir le reposer sans l’avoir terminé. Mais, en même temps, j’avais envie de le faire durer autant que possible, alors j’ai tourné autour du pot pendant près d’une semaine, à lire une vingtaine de pages par jour, jusqu’à ce que je ne puisse plus tenir et que j’engloutisse les quelques 300 pages restantes en une journée.

J’ai trouvé la première partie un peu longue, il ne se passe pas énormément du point de vue de l’intrigue, mais extrêmement riche du côté de l’écriture. Je ne le répèterai jamais assez, la plume d’Amy Harmon est incroyable et incomparable. La moindre de ses phrases arrive à me faire rêver et je me suis rarement sentie aussi concernée, comme si je faisais entièrement partie de l’histoire de Moïse et Georgie.

Si j’ai apprécié le personnage de Georgie, ce n’est pas elle, à mes yeux, le point central de l’histoire. C’est Moïse qui apporte cette douleur au roman, ce qui fait de La loi du coeur un récit si unique. Il est le coeur du roman, et c’est la découverte de son personnage qui, au fil des pages, rend impossible la simple idée de reposer le livre. J’ai aimé plus que tout le voir s’ouvrir à nous, à Georgie, et c’est sans aucun doute dans la deuxième partie qu’il s’épanouit et que le lecteur peut le comprendre. 

Douloureusement réaliste, contre toute attente. C’est ce qu’est, pour moi, la plume d’Amy Harmon. Ses mots me touchent en plein coeur et c’est une nouvelle fois une complète réussite avec ce deuxième roman. Le tome suivant, Le chant du coeur, vient de prendre la première place dans ma wish-list, suivi de près par L’infini + un, que j’ai hâte de découvrir.

Résultat de recherche d'images pour "coeur render"

2 réflexions sur “La loi du coeur, d’Amy Harmon

  1. Pingback: Ces romances qui ont une place à part dans mon cœur | Hope bookine

  2. Pingback: Mes coups de coeur de 2018 | Hope bookine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s