Midnight blue, de L.J. Shen

couv54344545

De L.J. Shen

Paru le 17 janvier 2019

Chez Hugo New Romance

430 pages

17€

 

 

Résumé.png

Accompagner une rockstar lors de sa tournée mondiale a tout du travail de rêve, n’est-ce pas ? Lorsqu’on propose cet emploi à Indigo, elle n’hésite pas très longtemps, surtout parce qu’elle a besoin d’argent. Celui qu’elle va devoir suivre, c’est Alex Winslow.

Il est beau comme un dieu, Britannique et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation de bad boy qui aime un peu trop consommer des substances illégales. Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix. Il doit réussir sa tournée et restaurer sa réputation par un comportement exemplaire.

 

mon avis.png

Merci aux éditions Hugo & cie pour leur confiance

Si L.J. Shen a déjà écrit des romances traduites en français, c’est avec Midnight Blue que je la découvre juste. Je n’avais pas spécialement d’attentes mais le résumé m’intriguait beaucoup. Oh, et cette couverture est magnifique, ce qui ne gâche rien.

L’univers du roman m’a beaucoup plu. C’est d’ailleurs un des points positifs de ma lecture. J’ai été complètement transportée de ville en ville, au gré de la tournée d’Alex. Ce n’est pas la première romance avec un chanteur célèbre que je lis, mais c’est bien la première fois que le roman est construit de manière à suivre une tournée. De ville en ville, on suit le rapprochement des personnages, qui passent de la haine à un soutien sans failles assez rapidement, mais sans que ça passe la limite du crédible. 

Les personnages d’Indie et Alex se complètent d’une façon inattendue. Indie est la personne la plus généreuse et altruiste de l’entourage d’Alex, qui a  toujours été habitué à ce qu’on se serve de lui. Quand Indie entre dans sa vie, il pense que ce n’est qu’une personne de plus à vouloir profiter de lui.

J’ai beaucoup aimé la façon dont étaient construits les personnages. Alex et ses doutes, Indie et son inquiétude constante ont été les meilleurs aspects du roman. Le personnage d’Alex en particulier m’a touchée. Si son comportement laisse franchement à désirer, il est le seul à être vraiment honnête et c’est ce qui le rend si bouleversant.

Il a manqué quelque chose à ma lecture, mais je ne sais pas exactement quoi. Je n’ai pas réussi à mettre le doigt dessus, mais quelque chose m’a empêchée de faire de « Midnight blue » un coup de coeur. Peut-être que j’avais trop d’attentes, peut-être que j’espérais que L.J. Shen sorte un petit peu plus des codes de la romance. J’ai tout de même passé un très bon moment avec Alex et Indie, mais aussi Jenna, un personnage secondaire qui m’a beaucoup plu. La plume de L.J. Shen, addictive, est également un très gros plus à cette histoire. J’ai terminé Midnight blue en une journée, incapable de le reposer avant de l’avoir terminer. A lire si vous avez aimé les « Beautiful Bastard » de Christina Lauren, et si vous aimez l’ambiance rock-star. 

extrait

Je ne vois plus le gars drôle, complexe et torturé que je voulais tant réparer. Tout ce que je vois, là, c’est un prince brisé aux yeux suppliants et au bord des larmes. Des larmes d’homme. Ni furieuses, ni exaspérées, ni agacées. Mais réelles, tristes et profondes. 

Tous les princes brisés meurent. Ne l’a-t-il pas dit lui-même ? Il avait peut-être raison. Le plus effrayant, c’est qu’en cet instant, j’ai envie qu’il ait raison. 

7 réflexions sur “Midnight blue, de L.J. Shen

  1. Pingback: Bilan de mars 2019 | Hope bookine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s