Wild men, tome 1, de Jay Crownover

couv45674086

De Jay Crownover

Paru le 13 juin 2019

Chez Hugo New Romance – Poche

458 pages

7,60€

 

 

Résumé.png

Léo se remet difficilement d’un échec sentimental qui la conduit à se replier sur elle-même et s’éloigner des autres. Inquiète, sa meilleure amie Emerys arrive à la convaincre de partir avec elle en randonnée équestre dans le Wyoming, loin de tout. C’est là-bas qu’elles font la connaissance des frères Warner. Léo est tout de suite troublé par Cyrus, ombrageux et mystérieux, qui semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à ce voyage, Léo se laisse gagner par l’aventure et le charme de ce « presque cow-boy »

Mais cette excursion d’une semaine prend rapidement un tour inattendu. Les huit randonneurs ne sont pas aussi isolés qu’ils le pensaient, les membres du groupe ne sont tous ceux qu’ils prétendaient être et la randonnée devient alors menaçante…

mon avis.png

Avant de commencer Wild Men, j’avais quelques appréhensions. Déjà, au moment de sa sortie grand format, je me souviens que le roman n’avait pas fait l’unanimité, et que beaucoup avaient trouvé que ce premier tome était loin d’égaler l’autre saga de l’autrice, Marked Men. J’avais adoré cette série alors, forcément, je n’étais pas sereine en commençant Wild Men.

Le roman débute avec une note de l’autrice, qui nous prévient que ce roman est très différent de ce qu’elle a l’habitude d’écrire. Ce qui a suivi m’a encore plus inquiétée pour la lecture du roman, puisque c’est une légère mise en garde : le personnage principal, Leo, pourrait se révéler assez agaçante au début et risque de mettre un moment avant de se frayer un chemin dans nos cœurs. Bon, entre l’idée que j’en avais au début et la présentation, j’avais clairement peur de faire face à une énorme déception. Avant d’aller plus loin dans cette chronique, il faut que je précise que ça a été tout le contraire.

Wild Men se présente comme une romance, mais c’est loin d’être la seule chose qui le caractérise. Le résumé laisse – volontairement, j’imagine – de côté une grande partie de l’intrigue pour ne centrer que sur la romance. Et c’est cet à côté qui a rendu le roman si bon à mes yeux. J’aime de plus en plus les romances qui cherchent à aller plus loin, à ne pas rester enfermé dans ce seul et unique genre.

Pour ne pas gâcher votre lecture, je n’en dirai pas plus sur cette intrigue, qui m’a laissée la boule au ventre jusqu’au dénouement final. Simplement, sachez que j’ai commencé Wild Men ce matin, pour le terminer dans l’après-midi, et en écrire la chronique juste après. J’étais incapable de le reposer avant.

Même si l’histoire est très, très différente des Marked Men, j’ai retrouvé la plume de Jay Crownover telle que je l’avais aimée. Elle est plus osée, va plus loin que celle de la plupart des autres auteurs et nous fait comprendre dès le début que rien n’est acquis, et que tout peut arriver. Aucun des personnages n’est en sécurité et tous cachent quelque chose – une histoire, un passé, des secrets…

Leo ne m’a pas tapé sur les nerfs une seule seconde, alors que c’est souvent mon problème, je n’ai pas beaucoup de patience ni de tolérance pour les personnages. Ses motivations étaient claires depuis le début, son intégrité et ses principes honorables et l’amitié qu’elle porte à Emrys, sa meilleure amie qui l’a poussée jusqu’au ranch des frères Warner, est plus forte que tout. Leo soutient les gens qu’elle aime de toute ses forces et je ne l’en ai que plus appréciée pour ça.

Cy m’a beaucoup plu aussi. Si j’avais peur d’un personnage cliché, il est rapidement sorti des sentiers battus, pour le mieux. Tout le roman est raconté du point de vue de Leo, j’ai trouvé ce choix cohérent mais mon seul regret est que j’aurais aimé avoir encore plus accès aux pensées de Cy, autrement qu’à travers Leo.

Je n’aurais pas pu espérer meilleure fin pour ce premier tome, et, encore une fois, j’ai été agréablement surprise par Leo. Je vais maintenant attendre avec impatience de pouvoir me procurer le deuxième tome.

☆☆

4 réflexions sur “Wild men, tome 1, de Jay Crownover

  1. Pingback: Mes coups de coeur 2019 | Hope bookine

  2. Pingback: Love & rehab, de Jay Crownover | Hope bookine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s