Un moment avec… Julie Bradfer

Février est déjà bien avancé et il est l’heure d’une deuxième interview spéciale Kaya Editions ! Retrouvez l’interview d’Aurélie Colleen sur le blog d’Elodie, Fifty Shades of books. Quant à Hope Bookine, retrouvez…

Julie Bradfer

Heal Me

couv7545324

Julie Bradfer a accepté de répondre à mes questions, pour parler de son premier roman, « Heal me », de son parcours et de ses projets.

 

Pour commencer, est-ce que tu peux me parler de ton roman, « Heal me », en quelques lignes ?

Alors ! Heal me raconte l’histoire d’amour assez sombre entre Katelyn, une jeune femme au caractère franc et dévoué, et Eden, un bad boy au tempérament lunatique et impétueux. Une dark romance des plus cmmunes à première vue sauf que j’ai tenté d’en retirer le plus de clichés possibles et que j’y ai inséré un côté plus psychologique qui me tenait à coeur (déformation professionnelle peut-être hihi). Kate est rongée depuis huit ans par un secret de famille qui l’emplit de culpabilité et Ede, derrière ses allures glaciales, doit faire face à des responsabilités auxquelles les jeunes de son âge sont rarement confrontés. A tout cela se mêle une affaire de braquages dans laquelle Kate se retrouve impliquée malgré elle et où a complicité d’Eden sera questionnée constamment au fil des pages. Incapables de se tenir éloignés l’un de l’autre malgré le poids des mensonges, Katelyn et Eden, nos deux âmes brisées, tenteront de s’apprivoiser et de se guérir mutuellement. Du moins jusqu’à ce que la vérité les rattrape…

Tu as commencé à écrire sur Wattpad et aujourd’hui, ton roman est publié. Comment ça s’est passé ?

Ca s’est passé très vite en faite, tellement que je ne réalise toujours pas ! Un soir, en rentrant de soirée étudiante (oui oui il devait être deux ou trois heures du matin), je me suis connectée à mon compte Wattpad et un message m’y attendait. C’était il y a presque un an maintenant mais je me souviens toujours avoir pleuré et ri comme une idiote au milieu de mon salon. J’ai essayé d’appeler mes parents et mes amis mais évidemment, à cette heure-là, tout le monde dormait du coup, j’ai dû patienter jusqu’au lentemain. J’avoue que je ne savais pas trop quoi faire au début puisque je n’avais aucune connaissance dans ce milieu donc j’ai bien pris le temps de me renseigner auprès de mes proches et d’organisation avant de répondre. J’ai ensuite eu mon éditrice au téléphone, on m’a envoyé les contrats, j’ai pris le temps de tout lire avant de signer, d’avoir conscience des échéances et des conditions, etc. Ce que je peux dire maintenant en tout cas, c’est que je ne regrette avsolument pas et que je me douviendrai probablement toujours du our où j’ai reçu ce petit message qui a tout changé !

En partageant ton roman sur Wattpad, est-ce que tu t’attendais à en arriver là où tu en es aujourd’hui ?

Bon, je pense que ce serait mentir de dire que chaque auteur amateur publiant sur Wattpad ne rêve pas d’une manière ou d’une autre de se faire publier. Je pense que nous avons tous un peu cette idée dans un coin de notre tête quand nous nous lançons sur Wattpad. Pour ma part, j’écris depuis l’âge de douze ans, l’écriture est une de mes passions à part entière et en tant que lectrice assidue, j’ai forcément toujours rêvé de publication. J’adore écrire et publier sur Wattpad est une des plus belles expériences que j’ai vécue à ce niveau jusqu’ici. C’est la première fois que j’osais montrer mon travail à des inconnus et l’accueil que j’ai reçu a été fantastiue. Je ne publiais pas pour être repérée mais parce que ça plaisait à mes lecteurs et c’était le principal pour moi. Donc clairement non, je ne m’attendais pas à en arriver là (si vite surtout puisque je n’étais sur la plateforme que depuis quelques mois), mais j’en rêvais sûrement un peu, ça c’est clair !

Quelle était ta plus grande attente en apprenant que ton roman allait être édité ?

La version papier ! Comme je me lançais avec une maison d’édition toute jeune, seule la version numérique était assurée au début et mon rêve, vraiment, c’était de tenir mon livre papier entre mes mains ! Chose qui sera bientôt faite puisque le broché d’Heal Me sort le 15 mars ! Ma boîte de mouchoirs est déjà prête olalala !

D’où t’es venue l’inspiration pour Heal me ?

Alors là ! C’est toujours une question compliquée pour moi : l’inspiration. Parfois je fais des rêves la nuit et enme réveillant, j’ai des scènes qui me viennent en tête et bim : ça me lance dans une histoire ! Pour Heal Me, je ne sais pas très bien d’où c’est parti. Je travaille moi-même dans un supermarché où il y a eu un braquage il y a quelques nanées et j’imagine que j’ai eu envie de créer quelque chose à partir de là. Cela faisait longtemps que j’avais envie d’écrire une romance pure et dure (une première pour moi) et les choses se sont simplement construites d’elles-mêmes au fur et à mesure. L’histoire de Kate et Eden se base sur des choses que j’ai personnellement vécues ou non, leur caractère comprend quelques facettes du mieu parfois mais pas que. La plupart de leur histoire, ils l’ont écrite seuls en réalité !

A tu une routine d’écriture, un nombre de mots que tu t’obliges à écrire chaque jour… ?

Pas du tout ! J’ai beaucoup de mal avec les routines puisque je suis généralemrnt incapable de respecter un planning strict ! Il y a des jours où je n’arrive à rien (parce que je n’ai pas la tête à ça ou parce que je suis en panne d’inspiration argh) et puis il y a des jours où je peux écrire 15 pages sans sourciller. J’essaye de ne pas me forcer à écrire parce que rien de bon n’en sort en général, j’écoute mes envies la plupart du temps. Si je veux écrire, j’écris. Si je préfère lire, je lis. Si je veux regarder un film ou une série, je me fais plaisir. Pour le moment, je suis à jour dans mes dates et mes échances donc tant que ça fonctionne, je me dis que j’ai trouvé la bonne façon de travailler héhé !

Heal me va bientôt sortir en version papier… et nous aurons la chance de te voir au salon du livre de Paris ! Qu’est-ce que ça te fait, de savoir que tu vas y dédicacer pour la première fois ?

J’AI LA TROUILLE ! Voilà c’est dit aha ! En réalité j’essaie de ne pas trop me projeter jusque là encore sinon je suis persuadée que je vais commencer à faire des insomnies à répétitions (oups). En vrai, je suis très impatiente et très heureuse d’avoir cette chance ! Toute cette aventure est quelque chose d’exceptionnel à vivre, surtout à 22 ans, et je suis vraiment reconnaissante pour tout ce qui m’arrive. Sans parler du fait que j’ai envie de rencontrer mes lectrices en chair et en os ! Mais j’ai la trouille quand même ! Et si personne ne vient, et si je n’arrive pas à écrire correctement, et si je deviens toute rouge quand on me parle -> L’horreuuuuur. Donc j’ai hâte mais pas trop ahah !

 

Pour conclure cette rencontre et vous convaincre de lire Heal me (dont la version papier sort le 15 mars !), voici un extrait de sa première saison, et un autre de la deuxième saison :

Extrait de Heal Me – Saison 1

« – Qu’est-ce que j’ai fait? Qu’est-ce que j’ai fait?

Il répète cette phrase en boucle comme si cela pouvait l’aider à comprendre. Mais il n’y a rien à comprendre.

Ma raison me hurle de m’en aller, de partir aussi loin de lui que possible, mais mon cœur l’empêche d’avoir le dernier mot, me clouant sur place. Eden, en miettes, à genoux sur le parquet, me fait penser à moi, adolescente, sur le rebord d’un toit; à moi, hoquetant de souffrance dans une voiture ou un vestiaire de sport. Mes yeux ne cessent de faire des allers-retours entre lui et la porte et j’attends vainement que quelque chose m’aide à décider.

– Ne t’en vas pas… Kate… Je t’en prie, ne pars pas. Ne pars pas…

Eden tire sur ses cheveux et me supplie du regard. Il a l’air perdu, seul dans un monde trop grand pour lui. Dans ses yeux, je ne vois que du néant, ce vide que je ne connais que trop bien. Je comprends maintenant ce qui m’attire autant chez lui. Je ne l’avais pas remarqué avant, mais à présent, c’est tellement évident que c’en est presque risible. Eden est une pièce défectueuse, comme moi. Il me comprend et je le comprends d’une manière qui dépasse tout entendement. Mais cette révélation prouve surtout qu’en réalité, il ne peut pas m’aider à aller mieux, tout comme je ne peux pas l’aider non plus. Nous ne pouvons que nous tirer vers le fond l’un et l’autre parce que je suis aussi toxique pour lui qu’il l’est pour moi. »

Extrait de Heal Me – Saison 2

« – Je vais dans la voiture aussi, marmonné-je en faisant volte-face à mon tour.

 À peine ai-je prononcé ces mots qu’Eden me saisit par le bras et me colle contre le mur. Son corps puissant s’écrase sur le mien et il plonge le nez à la base de mon cou. Je lâche un cri de surprise en sentant son autre main glisser sur ma cuisse, par-dessous l’étoffe de ma robe. Ma tête tourne, je cherche désespérément de l’air. Merde, qu’est-ce qui lui prend ?

 – Je veux que tu te changes.

J’écarquille les yeux en tentant vainement de le repousser, mais il appuie encore un peu plus son bassin contre le mien rendant ma fuite totalement impossible.

 – Pardon ? m’exclamé-je, estomaquée.

 – Il est absolument hors de question qu’un autre mec te voit dans cette tenue, putain.

 Ma mâchoire manque d’en tomber. Sérieusement ? Est-il possible d’être jaloux et possessif à ce point ? En colère, je serre les poings, mais ses lèvres sur ma clavicule me font perdre mes moyens.

 – Ce… n’est qu’une robe, Eden…

Elle n’est même pas trop courte, bon sang !

 – Justement, gronde-t-il en glissant sa paume encore plus haut sous mon jupon évasé

Ma main libre se referme sur la sienne, trop aventureuse, pour l’empêcher de remonter davantage le long de ma jambe.

Je ne vais pas me changer.

Mon ton catégorique le fait enfin redresser le visage. Ses yeux menaçants contemplent mes lèvres avec une avidité déconcertante et mon estomac se tord violemment. Malgré l’exaspération qui enfle en moi comme un ballon de baudruche, mes défenses tombent. L’excitation et l’agacement se disputent mon cœur, mais je sais déjà parfaitement qui va l’emporter… »

 

Publicités

Un moment avec… Anna Callie

Comme vous le savez sûrement, ce mois de Février est consacré, sur mon blog et celui de Fifty Shades Of books, à la maison d’édition Kaya, pour notre deuxième édition de notre rendez-vous « A la découverte de… ».

Pour notre premier article du mois, vous pourrez retrouver les interviews de deux auteures Kaya :  Anna Callie, sur mon blog et Laura E-l sur le blog d’Elodie.

Anna Callie

I love you (always and forever)

i-love-you-always-and-forever-saison-1-1023601

 

Anna Callie a accepté de répondre à mes quelques questions, pour parler de son premier roman, I love you (always and forever), de son parcours et de ses projets.

Pour commencer, est-ce que tu peux me parler de ton roman, I love you (always and forever) en quelques lignes ?

C’est un roman qui traite principalement de l’amitié fille/garçon mais également du fait que l’amour puisse être sous notre nez sans que l’on s’en rende compte… il suffit d’ouvrir les yeux.

Nick et Julia étaient meilleurs amis jusqu’à ce que Nick parte habiter à New York.

2 ans plus tard, ils se retrouvent mais Nick ne voit plus du tout Julia de la même façon et il ne sait plus ce qu’il doit faire.

Il a peur de tenter quelque chose et de perdre leur amitié si précieuse.

I love you (always and forever) est raconté par Nick. Avoir un point de vue exclusivement masculin n’est pas commun, l’avais-tu prévu avant de commencer à écrire ton roman ? C’était une évidence ?

Quand j’ai commencé à réfléchir à cette histoire dans ma tête, j’arrivais plus facilement à imaginer ce que Nick pouvait penser plutôt que Julia. C’est un peu bizarre, mais c’était toujours ses pensées à lui qui revenaient.

J’ai donc d’abord pensé à écrire des deux points de vue, puis je me suis dit que d’avoir seulement le point de vue de Nick était plus original.

Avais-tu décidé de proposer ce projet à l’édition, est-ce que ça t’es venu naturellement ?

En fait, j’ai commencé à publier sur Wattpad et j’ai eu énormément de vues et de commentaires alors que je ne m’y attendais pas du tout. L’idée de faire publier ce roman était forcément dans un coin de ma tête, mais à cette époque quelque chose de plus important occupait mon esprit, car je suis devenue maman.

Je comptais retravailler le texte et l’envoyer aux maisons d’édition un peu plus tard. Mais quelques semaines après la sortie de la maternité, j’ai été contactée par Marine Cossé (mon éditrice chez Kaya Editions).

Elle est venue à moi et je me suis dit que c’était peut-être ma chance, donc j’ai foncé. Quelle était ta plus grande attente en apprenant que ton roman allait être édité ?

C’était plutôt des appréhensions que j’avais. Je n’ai jamais vraiment été sûre de mes écrits, donc j’avais peur que personne ne l’apprécie, voir même ne l’achète.

D’où t’es venue l’inspiration pour I love you (always and forever) ?

Au milieu d’un livre, je m’imaginais souvent comment moi j’aurais écrit la suite. Et puis, un jour je me suis lancée en me demandant ce que j’aurais envie de lire en tant que lectrice.

Et j’avais très envie d’une histoire amitié/amour. Mais en même temps, je voulais un livre où on rentre directement dans l’histoire, j’ai donc imaginé ces retrouvailles au bout de deux ans de séparation.

Quant au fait que cela se passe à New-York, tout simplement je venais d’y passer quelques temps et j’avais envie d’écrire sur cette ville.

As-tu une routine d’écriture, un nombre de mots que tu t’obliges à écrire chaque jour ?

Non, pas vraiment. Je travaille à mi-temps, donc mes jours de repos, je suis capable d’écrire jusqu’à 4 ou 5 chapitres par jour. Mais je ne m’oblige pas à écrire car je veux vraiment que cela reste une passion et que ça ne deviennent pas une contrainte.

La deuxième saison d‘I love you (always and forever) et l’intégrale papier vont bientôt sortir, as-tu d’autres projets en cours ?

J’ai deux autres romans en ligne sur Wattpad, un qui est fini et l’autre toujours en cours d’écriture. Je suis également en train d’écrire un autre roman que je réserve à mon éditrice.

 

Pour terminer cette rencontre et vous donner l’envie de lire le roman d’Anna Calie au plus vite, voici deux extraits :

– Tu le retrouves où ton mec ?

– Arrête Nick, ce n’est pas mon mec, c’est un collègue avec qui je vais au restaurant. Il vient me chercher ici. Si je ne te connaissais pas mieux, je penserais que tu es jaloux ! 

Je suis jaloux ! Pas jaloux de lui, je suis mieux que lui. Mais jaloux parce qu’il va passer du temps avec Julia, ma Julia.

– Alors, tu me laisses tout seul ce soir ? lui demandé-je en faisant semblant de bouter comme un gosse.

– Depuis que je suis arrivée à New-York, on passe tout notre temps libre ensemble, même la nuit. Donc oui, pour une fois je te laisse tout seul, et puis je te rappelle qu’hier soir, c’est toi qui m’a abandonnée pour aller voir Stella.

J’aurais largement préféré rester avec toi.

– C’est normal qu’on passe notre temps ensemble, on a deux ans à rattraper. 

Je l’attrape par la taille et la fixe. Elle porte un slim noir et une veste de la même couleur avec un tee-shirt blanc, rien d’original, mais sur elle tout est sexy. Elle s’est légèrement maquillée, ses yeux ont l’air encore plus brillants que d’habitude. Et cette fossette qui me fait totalement craquer…

Bon, il faut que je me ressaisisse. – Tu fais attention à toi et tu ne te laisse spas tripoter ou embrasser par ce mec.

Nous nous retrouvons au milieu d’une piste de danse pleine à craquer. Julia commence à se déhancher. Elle porte des talons qui rendent ses jambes encore plus belles. Elle ne se rend même pas compte que tous les hommes ont les yeux rivés sur elle. C’est aussi ce que j’aime chez Julia, elle ne s’imagine pas à quel point son pouvoir de séduction est fort. Elle continue de danser en souriant comme une gamine.

Alors qu’elle me tourne le dos, j’ai tout le loisir d’admirer son beau cul. J’aimerais qu’elle soit à moi, rien qu’à moi. Je voudrais la prendre dans mes bras et l’embrasser jusqu’à ce qu’elle en perde le souffle. J’observe également sa nuque, avec ses cheveux, beaucoup plus cours qu’à l’époque de la fac, ça lui donne un air de femme fatale.

Bon, je n’arrive plus à me retenir, tant pis. Je perds le contrôle. Je m’approche d’elle et l’entoure de mes bras. Elle tourne vivement la tête à mon contact mais elle se détend quand elle remarque que c’est moi. Son dos se colle à mon torse. Nous continuons à nous déhancher encore quelques instants sur la musique, mais j’en veux plus. Alors que mes mains sont sur son ventre, je plonge mon nez dans son cou. Comme toujours, elle sent divinement bon, une odeur sucrée que j’affectionne.

Je ne peux pas m’empêcher de déposer un baiser dans son cou, puis deux, puis trois… Elle me rend totalement fou. Ses mains rejoignent les miennes sur son ventre et elle les serre fort.

 

In my mailbox

Cette semaine encore a été riche en réceptions, alors que je suis supposée être en no-buy jusqu’au salon du livre de Paris (qui a lieu du 16 au 19 mars). Le mot-clé ici est donc « supposée », parce que dans la pratique, c’est bien plus compliquée ! Voici donc mes réceptions de la semaine :

  • Qui ment ?, de Karen McManus, dont j’ai beaucoup entendu parler et qui me tente énormément. Il ne va pas rester longtemps dans ma PAL !
  • Si c’est pour l’éternité, de Tommy Wallach. J’ai eu quelques très bons retours et la quatrième de couverture promet un roman assez émouvant !
  • The Hate u give, d’Angie Thomas. Celui-ci me fait envie depuis que j’ai appris qu’il paraîtrait chez les éditions Nathan en version française, et je suis sais d’avance qu’il va être très bouleversant ! 
  • Say Something, de Jennifer Brown, est complémentaire à Hate List, de la même auteure, sorti il y a quelques années. Le premier tome m’avait tellement bouleversée que je ne pouvais pas passer à côté de celui-ci !
  • Slide Love, de Lili Sky. Ca y est, je tiens enfin mon premier Kaya Editions entre mes mains ! Slide love est sorti en numérique en 2017 et j’attendais avec impatience sa sortie papier.
  • Marked Men, tome 4 : Nash, de Jay Crownover. J’ai (très) longtemps hésité avant d’acheter ce quatrième tome, après l’énorme coup de coeur qu’avait été Rome, j’avais peur d’être déçue ou pire, de préférer Nash à Rome (mon Book Boyfriend n°1), mais il est temps de me lancer ! 

Ces sorties qui me tentent – Février 2018

Depuis que je suis en no-buy en prévision du Salon du Livre de Paris, je n’ai jamais autant acheté de romans, alors pourquoi ne pas continuer sur ma lancée avec une Wish-list de février longue comme le bras ?

Comme vous pouvez le constater, je vais avoir bien du mal à acheter et lire ces 10 romans, qui me font tous envie ! S’il y en a pour lesquels je suis certaine de craquer, c’est sans aucun doute Shades of Shadows, de V.E. Schwab, ma priorité n°1, mais aussi Nicholas, qui me fait envie depuis l’annonce de sa sortie et Les Belles, qui m’intrigue beaucoup !

Et vous, quelle est votre Wish-list de février ? Un de ces romans vous tente ?

A la découverte de… Kaya Editions

Ca y est, nous sommes le premier février, coup d’envoie de notre deuxième arrêt pour le rendez vous « A la découverte de… » initié avec Elodie du blog Fifty Shades of Books

Pour cette deuxième édition, c’est Kaya Editions qui est à l’honneur (vous pourrez retrouver tous les liens de la maison d’édition en fin d’article). Pendant tout le mois de février, nous nous consacrerons à cette maison d’édition, avec des tops en tout genre, des interview d’auteures publiées chez Kaya que vous retrouverez sur nos deux blogs et plein d’autres choses.

vuJ6WpFz

Pendant tout le mois de février, la maison d’édition mise à l’honneur est donc :Résultat de recherche d'images pour "kaya editions"

La maison d’édition sous les projecteurs ce mois-ci est spécialisée dans la romance française. Pas de traduction de best-sellers américains, donc, Kaya découvre ses propres talents.

Deux collections existent chez Kaya Editions, dont vous pouvez retrouver la description juste ici : 

Vous pourrez retrouver le premier article, gardé secret pour l’instant, dès dimanche sur nos deux blogs ! 

 

Vous pouvez retrouver Kaya Editions sur :

In my mailbox

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Tous les liens se font chez Lire ou Mourir.

C’est la deuxième fois que je participe à ce rendez-vous, je n’achète/reçois habituellement pas assez de romans par semaine pour que cet article soit intéressant, mais il semblerait qu’être en no-buy est contre-productif, puisque je n’ai jamais autant acquis de livres que ces deux dernières semaines !

  • Le premier est un petit peu particulier puisqu’il s’agit du premier tome d’Harry Potter... que je n’ai jamais lu. J’ai vu le premier film il y a très peu de temps et ai décidé qu’il était temps d’y remédier. Je viens de trouver une ré-édition de la version anglaise et la couverture était tellement belle que j’ai craqué.
  • Harper in summer, d’Hannah Bennett, me tentait depuis très, très, très longtemps. Je l’ai reçu il y a quelques jours et l’ai déjà terminé, sans le faire passer par la case PAL. C’était un vrai vent de fraîcheur, exactement ce que je cherchais à lire
  • J’ai reçu Saving Her vendredi après avoir été sélectionnée par la Masse Critique de Babélio pour le chroniquer. C’est ma prochaine lecture et d’après ce que j’ai compris, attendre le deuxième tome va être très compliqué !
  • Hate to love me tentait depuis sa sortie et j’ai finalement craqué !
  • Keep me in mind me fait particulièrement envie parce qu’en plus d’avoir un résumé attirant, il est publié par une de mes ME préférées de tous les temps, De la martinière jeunesse (si vous ne connaissez pas, vous devez d’urgence vous procurer les Simone Elkeles [tous !], Le pacte des coeurs brisés, Avec ou sans toi ou encore Un garçon de trop !

 

Et vous, avez-vous craqué cette semaine ?

Avez-vous lu un de ces cinq romans ?

In My Mailbox

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Tous les liens se font chez Lire ou Mourir.

C’est la première fois que je me joins à ce rendez-vous, mais cette semaine a été particulièrement riche en acquisitions/réceptions, dont voici un aperçu :

  • J’ai acheté Eliza et ses monstres le jour de sa sortie et l’ai dévoré en 48 heures ! La couverture m’avait attirée et le résumé convaincue.
  • Je n’avais pas prévu d’acheter La princesse de papier, le résumé ne me tentait pas plus que ça, mais les retours (presque tous excellents) m’ont encouragée à l’acheter. Il fait partie de ma PAL du mois de février et ne devrait pas y rester longtemps.
  • Et plus si affinités m’a tout de suite attirée par sa quatrième de couverture et je n’ai pas hésité longtemps avant de l’acquérir.
  • Heroes était dans ma wish-list depuis que j’en avais entendu parler, au Festival New Romance, bien avant sa sortie. Je n’ai donc pas hésité longtemps à sa sortie !

 

Avez-vous déjà entendu parler de ces romans ? L’un d’entre eux a-t-il rejoint votre PAL cette semaine ?