Bilan du mois de juillet

Juillet est terminé, c’est l’heure pour un petit bilan ! 

Le mois de juillet, c’est 6 livres lus :

 

Parmi ces six lectures, ces six univers, aucune vraie déception.

Et 1 coup de cœur :

couv36568278

En dehors des lectures, j’ai vu les sept épisodes de la série Confess, dont je parle en détail ici

J’ai sélectionné mes romances préférées pour les vacances d’été, à emporter dans sa valise pour lire au soleil ici

Et vous, quel est votre bilan pour le mois de juillet ? Un coup de coeur à partager, une déception à éviter ?

Test/Tag #11 : Vive les vacances, un tag proposé par Pocket Jeunesse

C’est parti pour un nouveau tag proposé par la maison d’édition Pocket Jeunesse, pour bien préparer les vacances d’été qui approchent à grand pas 😉

1) Citer un livre dont l’histoire se déroule loin de chez vous.

A peu près tous les romans de ma bibliothèque ! Mais pour n’en citer qu’un, je vais dire Did I mention I love you, de Estelle Maskame

2) Citer un livre où l’intrigue se passe dans un endroit où vous êtes déjà partis en vacances.

Viens, on s’aime, de Morgane Moncomble ; l’intrigue se déroule à Paris 😉

3) Citer un livre que vous avez lu en vacances.

C’est en vacances que je lis le plus, donc il y en a énormément, mais le dernier en date était le premier tome de Marked Men, de Jay Crownover.

4) Citer un livre où les personnages sont en vacances pendant tout le livre.

Je dirais Room Hate, de Penelope Ward. Le roman est étalé sur plusieurs années, mais dont on ne voit que les vacances ^^

5) Citer un livre dont la couverture évoque les vacances.

Sans aucun doute Cet été-là, de Sarah Ockler. La couverture est magnifique et c’est la première qui me vient à l’esprit quand je pense aux vacances 🙂

6) Citer un livre où les vacances des héros ne se déroulent pas comme prévues.

Encore une fois Room Hate, là il n’y a aucun doute possible !

7) Citer un livre que vous aimeriez lire en vacances.

Ugly love, de Colleen Hoover, est dans ma PAL en attendant les vacances

8) Citer un univers livresque où vous aimeriez partir en vacances.

L’univers d’Ileana, de Isabelle Meyer, sans aucun doute !

9) Citer un livre dans lequel le héros prend l’avion ou le train.

Dans la probabilité statistique de l’amour au premier regard, de Jennifer E. Smith, presque la totalité du roman se déroule dans un avion

10) Citer un livre avec un roadtrip.

Cocky Bastard, de Vi Keeland & Penelope Ward, un coup de cœur monumental dont la première partie est un road-trip !

Les plus belles romances de vacances

Pendant les vacances, je suis toujours à la recherche de lectures légères, feel good, que je peux arrêter et reprendre sans être perdue. Alors pour célébrer le mois de juillet qui arrive à grands pas, voici mes 8 plus belles romances de vacances.

Il n’y a pas vraiment d’ordre, mais si vous cherchez à rire tout en rencontrant des personnages hauts en couleur et au fort caractère, Cocky Bastard, de Vi Keeland et Penelope Ward, est fait pour vous ! Il se lit très vite et facilement, l’écriture est fluide et vous serez forcément emportés dans l’histoire d’Aubrey et Chance.

Toute la saga de Elle Kennedy, Off Campus, se lit facilement, mais mon tome préféré, celui qui m’a fait le plus rire, c’est sans aucun doute le tome 3, consacré à Dean Di Laurentis, The Score.  (Vous pouvez lire les tomes dans n’importe quel ordre)

Si vous aimez la romance et que vous ne connaissez pas encore la formidable auteure Simone Elkeles, il est encore temps. Trois de ses sagas sont pour l’instant sorties en français (Paradise et la suite Retour à Paradise, Irrésistble Alchimie, Irrésistible Attraction et Irrésistible fusion). Celle qui s’adapte le plus à cet esprit de vacances, c’est Attirance & Confusion. Les personnages ont un très grand sens de l’humour et j’ai passé un très bon moment en leur compagnie.

L’équation de l’amour et du hasard est une romance extrêmement bien ficelée, l’alchimie entre les personnages est évidente du début à la fin et j’ai tout simplement adoré. Jennifer E. Smith est également l’auteure de La Probabilité Statistique de l’Amour au premier regard (oui, si vous vous posez la question, tous ses titres sont aussi géniaux), qui est une excellente romance.

Le Pacte des cœurs brisés (qui, comme vous le savez sûrement, est mon roman préféré de tous les temps) de Sarah Ockler, est une petite pépite toute en émotions. On s’éloigne très légèrement de la romance feel good pour traiter du sujet de la maladie, mais tout en gardant un esprit plutôt léger.

Rock, de Kylie Scott, et le deuxième tome de la saga, Play, est sûrement la définition de la romance de vacances. Si vous n’avez jamais entendu parler de l’histoire, David est une rock Star mondialement connue et épouse, un soir à Vegas, une parfaite inconnus, Evie. L’histoire est simplement tordante et l’écriture très légère.

Il est presque impossible que vous ayez pu passer à côté du phénomène Did I mention I love you ? De Estelle Maskame. DIMILY vient donc rejoindre ce tome dans la catégorie des romances d’été immanquables !

Et vous, quelles sont vos romances pour l’été préférées ?

C’est le 1er, je balance tout – Juillet 2017

C’est le 1er, je balance tout, est un rendez-vous littéraire que je viens tout juste de découvrir et qui a été lancé par Allez vous faire lire. (Oui, le premier est passé, mais à un jour près, on ne va pas chipoter) L’occasion de faire le point sur le mois passé, et de faire découvrir d’autres blogs et d’autres super chroniques !

Le principe est simple, quatre trucs à balancer :

  •  Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  • Au moins une chronique d’ailleurs lue le mois dernier 
  • Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  • Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier 

c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-corail

1. Top & Flop

En tout, en ce mois de Juin, j’ai lu :

couv23497399  couv33447700  couv24244244  9782812612701_1  comment-bien-gerer-sa-love-story  9782812612718  couv50262568

Et parmi ces lectures, mes coups de cœur :

Et ma grande déception :

 couv50262568

2. Chroniques d’ailleurs

  •  La jolie chronique du Pacte des Cœurs brisés chez ReadingLovetime, qui a découvert ce superbe roman et a su reconnaître Emilio à sa juste valeur 😉

3. Wahou le Web

La découverte du mois, ce sont ces bornes inventées par Short Edition, qui distribuent des histoires courtes. Leur nom, à l’évidence : les distributeurs d’histoires courtes de Short Edition. Une jolie invention qui permet de passer le temps autrement qu’en jouant sur son téléphone : en lisant.

4. Ce que j’ai fais de mieux le mois dernier

Le mois dernier, j’ai écrit pas moins de 40 000 mots pour mon roman.

Un roman, mille couvertures : Off-Campus, de Elle Kennedy

Pour moi, la couverture fait un roman, presque autant que son intérieur. Alors oui, si la couverture ne reflète pas le contenu de l’histoire, je suis déçue. C’est la couverture qui me décide – ou non – à acheter un roman, avant même le résumé. Mais si certains romans gardent leurs couvertures en étant traduits et édités dans des langues étrangères, d’autres prennent un tournant totalement différent. Alors j’ai eu l’idée d’un « rendez-vous » totalement libre, « un roman, mille couvertures », pour partager avec vous ces découvertes, et délibérer sur les plus belles couvertures.un roman, mille couv - bleu

La saga a été éditée une première fois aux Etats-Unis, avec des couvertures très similaires de notre version française à nous, puis une seconde fois. Sur la première édition, des torses nus censés représenter Garrett, Logan, Dean et Tucker, et sur la deuxième, Hannah, Grace, Allie et Sabrina.

Résultat de recherche d'images pour "off campus the deal" Résultat de recherche d'images pour "off campus the mistake"  Résultat de recherche d'images pour "off campus the score"  Résultat de recherche d'images pour "off campus the goal"

Pour tout dire, j’en ai assez des couvertures de torses nus, ça ne nous apprend pas grand chose sur la teneur du récit et franchement, ça n’apporte rien. Donc je n’ai pas du tout accroché avec les couvertures françaises, ou la première édition américaine. Pour la ré-édition, je préfère, j’aime beaucoup le fait qu’on retrouve les quatre filles dans chacune des couvertures, mais la troisième, celle de The Score, ne m’a pas convaincue.

Image associée

Les couvertures françaises, qui utilisent les mêmes images que les versions originales sauf pour The Goal, n’ont rien de bien innovant :

Résultat de recherche d'images pour "off campus the deal" Résultat de recherche d'images pour "off campus the mistake" Résultat de recherche d'images pour "off campus the score" Résultat de recherche d'images pour "off campus the goal"

La Saga d’Elle Kennedy m’est venue à l’esprit pour inaugurer ce rendez-vous lorsque Jade (son blog ici) nous a montré les magnifiques couvertures brésiliennes de Off Campus, que vous pouvez retrouver en dernier, tout en bas de l’article. Je trouve qu’elle reflètent beaucoup plus l’esprit de la saga, et de chaque roman en particulier, que les couvertures françaises, ou même que les couvertures américaines originales (avant ré-édition).

The Deal – Reine Verhandlungssache  Résultat de recherche d'images pour "the mistake elle kennedy piper"  Résultat de recherche d'images pour "the mistake elle kennedy piper"  The Goal – Jetzt oder nie

Juste au-dessus, ce sont les couvertures allemandes. La deuxième correspond beaucoup à l’esprit, la dernière aussi, mais je ne suis pas vraiment convaincue pour The Deal et The Score…

Pour les couvertures italiennes, que j’aurais pu apprécier, un détail m’a dérangée : que les mêmes « acteurs » soient sur les quatre couvertures. Pour moi, la couverture représente le roman, même si les acteurs ne doivent pas ressembler trait pour trait au personnage, ils les représentent, et le fait d’avoir les mêmes personnes est embêtant. J’ai aussi trouvé que l’ambiance était trop « noire » pour des romances comme celles-ci, qui se veulent plutôt légères.

     

La version espagnole me plaît beaucoup plus, puisque les couvertures nous vendent des histoires d’amour légères, des romances toutes en couleurs.

Résultat de recherche d'images pour "off campus elle kennedy spanishcovers"  Résultat de recherche d'images pour "off campus elle kennedy spanishcovers"  Résultat de recherche d'images pour "off campus elle kennedy spanishcovers"  Contigo hasta el final (#KissMe 4) par [Kennedy, Elle]

Et je termine ce tour des versions étrangères par ma préférée : les couvertures brésiliennes. Je trouve qu’elles ont un petit quelque chose en plus par rapport aux autres. Vous l’avez peut-être reconnue, l’image de la couverture de O jogo (The Score) est la même que celle utilisée pour le tome 2 de Jeux Dangereux : Le secret, de Emma Hart.

Résultat de recherche d'images pour "o acordo elle kennedy"Résultat de recherche d'images pour "o acordo elle kennedy"Résultat de recherche d'images pour "o jogo elle kennedy"Résultat de recherche d'images pour "a conquista elle kennedy"

 

Et vous, quelles sont vos couvertures préférées pour la saga d’Elle Kennedy ? Et celles qui vous plaisent le moins ?

Le Summer Cocktail Challenge : un défi pour l’été tout en réduisant sa PAL

Une nouvelle découverte grâce à Bookstargam : il s’agit du Summer Cocktail Challenge, organisé par Confession de livrophage 

Summer Cocktail Challenge

Le principe est simple : choisir son cocktail et associer à chaque ingrédient le roman que l’on compte lire (et chroniquer) du 1er juin au 31 août. Je suis une petite joueuse et n’ai choisi qu’un seul cocktail, qui me correspond parfaitement : le Red Passion, dont voici la composition

Le Red Passion

Et les romans que j’ai choisis :

Une comédie : Comment (bien) rater ses vacances, de Anne Percin

Une romance : The Silent Waters, de Bittainy C. Cherry, que j’ai déjà hâte de dévorer !

Une couverture représentant l’été : Si on nous l’avait dit, de Laura Trompette

 

Vous pourrez retrouver (si j’arrive à relever le défi) les chroniques de ces trois romans durant tout l’été !

J’aime beaucoup les challenge, et encore plus lorsqu’ils sont originaux et permettent de faire baisser (même légèrement) notre PAL.

Top 5 de mes personnages secondaires préférés

Avoir de bons personnages principaux, c’est bien. Mais ça ne fait pas tout, loin de là. Si les personnages secondaires ne tiennent pas la route, on se retrouve vite dans une histoire moyenne. Les personnages qui suivent font partie du top cinq de mes personnages secondaires préférés. Vous pouvez retrouver le top 5 de ma nouvelle partenaire ArkellanaBooks juste ici

Parce qu’ils sont drôles, attachants ou simplement très approfondis, les voici :

 

  • Rome dans Rule, le tome 1 de la Saga Marked Men de Jay Crownover ; Vous ne le savez peut-être pas, mais j’ai eu un énorme coup de foudre pour le personnage de Rome, le frère de Rule, dans le premier tome de la saga. Alors oui, un tome lui est consacré plus tard, mais il reste un personnage (très) secondaire dans le premier, et je n’ai toujours pas lu ce tome 🙂

  • La chèvre, dans Cocky Bastard, de Vi Keeland et Penelope Ward ; ça peut paraître (très) ridicule, mais la chèvre (dont le prénom n’est pas vraiment défini) est un personnage clé de l’histoire. Ses interventions sont toutes plus hilarantes les unes que les autres et un passage en particulier m’a fait carrément pleurer de rire.

 

  • Cal, dans Tara Duncan, de Sophie Audoin-Mamikonian ; J’ai lu Tara Duncan il y a un moment maintenant, mais Cal a toujours été un personnage que j’adorais, le voleur le plus sympa que je connaisse.

 

  • Marlee, de La Sélection, de Kiera Cass ; qui ne rêverait pas d’avoir une amie comme Marlee, altruiste et aimante ? La Sélection est une saga qui a porté des personnages principaux très appréciés, mais qui a su faire très attention à ses personnages secondaires, comme Marlee, le Roi et la Reine, la famille d’América… tous ces personnages font partie du succès de la saga.