Un moment avec… Anna Callie

Comme vous le savez sûrement, ce mois de Février est consacré, sur mon blog et celui de Fifty Shades Of books, à la maison d’édition Kaya, pour notre deuxième édition de notre rendez-vous « A la découverte de… ».

Pour notre premier article du mois, vous pourrez retrouver les interviews de deux auteures Kaya :  Anna Callie, sur mon blog et Laura E-l sur le blog d’Elodie.

Anna Callie

I love you (always and forever)

i-love-you-always-and-forever-saison-1-1023601

 

Anna Callie a accepté de répondre à mes quelques questions, pour parler de son premier roman, I love you (always and forever), de son parcours et de ses projets.

Pour commencer, est-ce que tu peux me parler de ton roman, I love you (always and forever) en quelques lignes ?

C’est un roman qui traite principalement de l’amitié fille/garçon mais également du fait que l’amour puisse être sous notre nez sans que l’on s’en rende compte… il suffit d’ouvrir les yeux.

Nick et Julia étaient meilleurs amis jusqu’à ce que Nick parte habiter à New York.

2 ans plus tard, ils se retrouvent mais Nick ne voit plus du tout Julia de la même façon et il ne sait plus ce qu’il doit faire.

Il a peur de tenter quelque chose et de perdre leur amitié si précieuse.

I love you (always and forever) est raconté par Nick. Avoir un point de vue exclusivement masculin n’est pas commun, l’avais-tu prévu avant de commencer à écrire ton roman ? C’était une évidence ?

Quand j’ai commencé à réfléchir à cette histoire dans ma tête, j’arrivais plus facilement à imaginer ce que Nick pouvait penser plutôt que Julia. C’est un peu bizarre, mais c’était toujours ses pensées à lui qui revenaient.

J’ai donc d’abord pensé à écrire des deux points de vue, puis je me suis dit que d’avoir seulement le point de vue de Nick était plus original.

Avais-tu décidé de proposer ce projet à l’édition, est-ce que ça t’es venu naturellement ?

En fait, j’ai commencé à publier sur Wattpad et j’ai eu énormément de vues et de commentaires alors que je ne m’y attendais pas du tout. L’idée de faire publier ce roman était forcément dans un coin de ma tête, mais à cette époque quelque chose de plus important occupait mon esprit, car je suis devenue maman.

Je comptais retravailler le texte et l’envoyer aux maisons d’édition un peu plus tard. Mais quelques semaines après la sortie de la maternité, j’ai été contactée par Marine Cossé (mon éditrice chez Kaya Editions).

Elle est venue à moi et je me suis dit que c’était peut-être ma chance, donc j’ai foncé. Quelle était ta plus grande attente en apprenant que ton roman allait être édité ?

C’était plutôt des appréhensions que j’avais. Je n’ai jamais vraiment été sûre de mes écrits, donc j’avais peur que personne ne l’apprécie, voir même ne l’achète.

D’où t’es venue l’inspiration pour I love you (always and forever) ?

Au milieu d’un livre, je m’imaginais souvent comment moi j’aurais écrit la suite. Et puis, un jour je me suis lancée en me demandant ce que j’aurais envie de lire en tant que lectrice.

Et j’avais très envie d’une histoire amitié/amour. Mais en même temps, je voulais un livre où on rentre directement dans l’histoire, j’ai donc imaginé ces retrouvailles au bout de deux ans de séparation.

Quant au fait que cela se passe à New-York, tout simplement je venais d’y passer quelques temps et j’avais envie d’écrire sur cette ville.

As-tu une routine d’écriture, un nombre de mots que tu t’obliges à écrire chaque jour ?

Non, pas vraiment. Je travaille à mi-temps, donc mes jours de repos, je suis capable d’écrire jusqu’à 4 ou 5 chapitres par jour. Mais je ne m’oblige pas à écrire car je veux vraiment que cela reste une passion et que ça ne deviennent pas une contrainte.

La deuxième saison d‘I love you (always and forever) et l’intégrale papier vont bientôt sortir, as-tu d’autres projets en cours ?

J’ai deux autres romans en ligne sur Wattpad, un qui est fini et l’autre toujours en cours d’écriture. Je suis également en train d’écrire un autre roman que je réserve à mon éditrice.

 

Pour terminer cette rencontre et vous donner l’envie de lire le roman d’Anna Calie au plus vite, voici deux extraits :

– Tu le retrouves où ton mec ?

– Arrête Nick, ce n’est pas mon mec, c’est un collègue avec qui je vais au restaurant. Il vient me chercher ici. Si je ne te connaissais pas mieux, je penserais que tu es jaloux ! 

Je suis jaloux ! Pas jaloux de lui, je suis mieux que lui. Mais jaloux parce qu’il va passer du temps avec Julia, ma Julia.

– Alors, tu me laisses tout seul ce soir ? lui demandé-je en faisant semblant de bouter comme un gosse.

– Depuis que je suis arrivée à New-York, on passe tout notre temps libre ensemble, même la nuit. Donc oui, pour une fois je te laisse tout seul, et puis je te rappelle qu’hier soir, c’est toi qui m’a abandonnée pour aller voir Stella.

J’aurais largement préféré rester avec toi.

– C’est normal qu’on passe notre temps ensemble, on a deux ans à rattraper. 

Je l’attrape par la taille et la fixe. Elle porte un slim noir et une veste de la même couleur avec un tee-shirt blanc, rien d’original, mais sur elle tout est sexy. Elle s’est légèrement maquillée, ses yeux ont l’air encore plus brillants que d’habitude. Et cette fossette qui me fait totalement craquer…

Bon, il faut que je me ressaisisse. – Tu fais attention à toi et tu ne te laisse spas tripoter ou embrasser par ce mec.

Nous nous retrouvons au milieu d’une piste de danse pleine à craquer. Julia commence à se déhancher. Elle porte des talons qui rendent ses jambes encore plus belles. Elle ne se rend même pas compte que tous les hommes ont les yeux rivés sur elle. C’est aussi ce que j’aime chez Julia, elle ne s’imagine pas à quel point son pouvoir de séduction est fort. Elle continue de danser en souriant comme une gamine.

Alors qu’elle me tourne le dos, j’ai tout le loisir d’admirer son beau cul. J’aimerais qu’elle soit à moi, rien qu’à moi. Je voudrais la prendre dans mes bras et l’embrasser jusqu’à ce qu’elle en perde le souffle. J’observe également sa nuque, avec ses cheveux, beaucoup plus cours qu’à l’époque de la fac, ça lui donne un air de femme fatale.

Bon, je n’arrive plus à me retenir, tant pis. Je perds le contrôle. Je m’approche d’elle et l’entoure de mes bras. Elle tourne vivement la tête à mon contact mais elle se détend quand elle remarque que c’est moi. Son dos se colle à mon torse. Nous continuons à nous déhancher encore quelques instants sur la musique, mais j’en veux plus. Alors que mes mains sont sur son ventre, je plonge mon nez dans son cou. Comme toujours, elle sent divinement bon, une odeur sucrée que j’affectionne.

Je ne peux pas m’empêcher de déposer un baiser dans son cou, puis deux, puis trois… Elle me rend totalement fou. Ses mains rejoignent les miennes sur son ventre et elle les serre fort.

 

Publicités

A la découverte de… Kaya Editions

Ca y est, nous sommes le premier février, coup d’envoie de notre deuxième arrêt pour le rendez vous « A la découverte de… » initié avec Elodie du blog Fifty Shades of Books

Pour cette deuxième édition, c’est Kaya Editions qui est à l’honneur (vous pourrez retrouver tous les liens de la maison d’édition en fin d’article). Pendant tout le mois de février, nous nous consacrerons à cette maison d’édition, avec des tops en tout genre, des interview d’auteures publiées chez Kaya que vous retrouverez sur nos deux blogs et plein d’autres choses.

vuJ6WpFz

Pendant tout le mois de février, la maison d’édition mise à l’honneur est donc :Résultat de recherche d'images pour "kaya editions"

La maison d’édition sous les projecteurs ce mois-ci est spécialisée dans la romance française. Pas de traduction de best-sellers américains, donc, Kaya découvre ses propres talents.

Deux collections existent chez Kaya Editions, dont vous pouvez retrouver la description juste ici : 

Vous pourrez retrouver le premier article, gardé secret pour l’instant, dès dimanche sur nos deux blogs ! 

 

Vous pouvez retrouver Kaya Editions sur :

A la découverte d’Hugo New Romance, le bilan

Le mois de Novembre est terminé, il est temps de faire un petit bilan sur ce mois spécial Hugo New Romance, en collaboration avec Fifty Shades of books. Comme vous le savez peut-être, pour la première édition de ce « A la découverte de… », nous avons choisi une de nos maisons d’édition préférées, celle dont nous avions le plus de livres en commun dans notre PAL.

Book Read GIF

Voici un petit récapitulatif des articles spécial Hugo New Romance que vous avez pu retrouver ce mois-ci : Lire la suite

A la découverte de Hugo New Romance : les points positifs et négatifs

Nous sommes le dernier dimanche de Novembre, c’est l’heure pour un petit article en commun avec Elodie du blog Fifty Shades of Books. Après vous avoir montré nos top 5 de nos romans préférés chez Hugo, deux lectures communes et notre découverte avec cette maison d’édition, c’est maintenant au tour des côtés positifs VS négatifs d’Hugo New Romance !

Pour commencer, les points positifs (qui, vous le verrez, sont plus nombreux que les négatifs 😉 )  

  • De nombreux romans sortent chaque mois chez Hugo, et même chaque semaine ! Pour encore plus de coups de coeur !

  • Pas besoin d’attendre des mois pour avoir la suite d’une saga, en général elle arrive rapidement
  • Le festival New Romance, organisé pour la deuxième édition en septembre à Cannes, un événement unique qui a permis aux lectrices de découvrir leurs auteures préférées
  • Hugo New Romance est centré sur un genre bien précis, d’ailleurs crée par la maison d’édition : la New Romance. En quelques mots, c’est de la romance New Adult. Pas de mauvaises surprises, on sait en ouvrant un Hugo New Romance ce qu’on va y découvrir.
  • Hugo est l’éditeur français de nombreuses auteures de best-sellers aux Etats Unis : Anna Todd, Colleen Hoover, Jay Crownover, S.C. Stephens, Vi Keeland…
  • MAIS édite aussi des auteures françaises : Jane Devreaux, Fleur Hana, Morgane Moncomble… !

  • Miss New Romance, qui en plus de répondre gentiment à tous nos messages, fait de supers vidéos sur YouTube, en compagnie de nos auteures préférées

Après ces points (très) positifs, place aux quelques aspects négatifs, qui pourraient être améliorés chez Hugo New Romance :

  • C’est le revers de la médaille du premier point positif de cette maison : en sortant de nombreux romans chaque mois, il arrive (malheureusement) que quelques coquilles persistent. Dans certains romans, on voit des noms de personnages changer dans un chapitre, des espaces manquants… Je pense notamment à La Promesse, de Mia Sheridan, où on passe du tutoiement au vouvoiement et inversement sans raison à chaque phrase.
  • Et mon porte-monnaie, alors ? Parce que oui, sortir autant de romans au résumé alléchant, ce n’est pas possible à suivre ! 😉

A la découverte de… Hugo New Romance

 

Ca y est, nous sommes le premier novembre ! Si pour certains d’entre vous, ce jour signe le départ du NaNoWrimo, félicitations et bon courage !

Mais pour Hope Bookine et Fifty Shades of Books, nous lançons aujourd’hui notre premier rendez-vous, « A la découverte de… ». Pour célébrer notre récent partenariat, nous avons eu, Elodie et moi, l’idée de nous consacrer entièrement, pendant un mois, à une seule et unique maison d’édition.vuJ6WpFz

C’est donc un programme de rêve que nous vous proposons à partir d’aujourd’hui : des chroniques exclusivement de romans de cette ME, des articles en tandem tous les dimanche pour vous en parler un peu plus, des « top 5 » en pagaille, des lectures communes, bref…

Inutile de tenir le suspense plus longtemps, voici la maison d’édition mise à l’honneur ce mois-ci sur nos deux blogs…

Hugo & Cie, et plus particulièrement sa collection

Hugo New Romance

Pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend, voici un petit aperçu de ce que vous pourrez retrouver sur nos deux blogs dimanche 5 novembre, à 16h heure française : « Comment nous avons découvert cette maison d’édition ». Anecdotes en tous genres, premiers romans, découverte de la New Romance, plein de belles choses vous attendent !

Bienvenue à… Kaya Editions

 Parce que les maisons d’édition sont nombreuses, qu’elles ne sont pas toujours mises en valeur à côté des géants comme Hachette, Flammarion, Albin Michel ou encore Hugo & Cie, j’ai eu envie de créer un nouveau rendez-vous, histoire de découvrir différentes maisons d’édition, petites ou non, récentes ou non.

J’inaugure ce rendez-vous avec la toute jeune maison Kaya Editions, que je découvre aujourd’hui grâce à la première saison d’Ascendant, de Birdy Li, paru en septembre en e-book.

Vous le savez sûrement, ce n’est pas un secret (il suffit de regarder mes dernières chroniques pour le comprendre), je lis principalement de la romance, en général contemporaine mais pas seulement. J’aime d’autres genres, mais je lis le plus souvent de la romance, française ou étrangère. Depuis le boum d’After, d’Anna Todd, les maisons d’édition publient de plus en plus de romance. 

Seulement, la maison d’édition sous les projecteurs aujourd’hui est spécialisée dans la romance FRANCAISE. Pas de traduction de best-sellers américains, donc, Kaya découvre ses propres talents.

Résultat de recherche d'images pour "kaya editions"

Et si certaines auteures sont déjà publiées (chez Nisha, Something else…) d’autrs en sont à leur première parution et ont été découvertes par Kaya directement sur la plateforme Wattpad (je pense notamment à Birdy Li, auteure d’Ascendant, ou Laura E-L, dont le premier roman Never back down sortira en octobre en numérique).

Pour chaque parution, le roman sort en deux tomes en numérique, puis   en intégrale en papier (en 2018). Avec une première parution en juin (Deep secrets, de Delinda Dane), Kaya a aujourd’hui publié six romans au format numérique (pour certains les deux saisons sont déjà sorties, pour d’autres non) 

Il y a deux collections : New Love, plus axée Young et New adult, en général des romances « simples », pas de dark romance. Et une deuxième collection, appelée Dark Love, qui celle-ci comporte des titres plus dark, justement, avec des personnages torturés, du New Adult.

Je n’ai lu pour l’instant que la saison 1 d’Ascendant, pour les autres j’attendrai la sortie papier, mais voici les titres qui se retrouveront à coup sûr dans ma PAL dès leur sortie en broché : Slide Love, Never back down, Toi et moi et sans doute Ascendant)

Aviez-vous déjà entendu parler de cette jeune maison d’édition ? Quels sont les titres qui vous intéressent le plus ? 

Retrouvez toutes les informations sur la maison d’édition via leur site internet, instagram, facebook ou twitter.

 

Hugo New Romance #1

J’ai décidé de vous partager, à peu près une fois par mois, une maison d’édition que j’aime beaucoup, avec mes titres préférés, quelques points positifs et négatifs, etc…

Pour cette première édition, j’ai choisi de présenter ma maison d’édition préférée, Hugo New Romance, qui a réellement gagné en lecteurs et en importance avec la sortie d’After, d’Anna Todd, le gigantesque phénomène Wattpad.

Pour commencer, Hugo New Romance édite de la New Romance (ça alors, quelle surprise !), principalement des romans contemporains venus d’outre-manche, bien que Close-Up, roman de la jeune auteure française Jane Devreaux soit sorti il y a peu de temps

Hugo New Romance est la maison d’édition de mon auteure préférée, Colleen Hoover, qui transforme tout ce qu’elle écrit en best-seller, comme Ugly love, Confess ou encore Maybe Someday. Le premier titre est dans ma Wish list et les deux autres ont été de réels coups de cœur.

De nombreuses séries à succès -en plus d’After– ont été publiées chez Hugo New Romance, telles que les très célèbres Off Campus, de Elle Kennedy, Beautiful Bastard de Christina Lauren ou encore Marked Men de Jay Crownover (dont le quatrième tome Nash est sorti il y a peu de temps)

Très récemment, une grande promotion a été faite autour de la série Calendar Girl, une série qui se déclinera en 12 tomes, un par mois. Alors que le troisième tome est sorti il y a peu de temps, je me suis jetée à l’eau et ai lu le premier. Même si j’ai passé un très bon moment aux côtés de Mia, j’ai regretté qu’il soit si court et j’ai peur de ne pas accrocher au fonctionnement d’un tome = un homme, moi qui m’attache très vite aux personnages.

Enfin, le seul défaut que je pourrai trouver à cette maison d’édition est que… chaque livre sorti chez Hugo New Romance est une vraie pépite, et ça devient rapidement difficile de suivre et de tout acheter 😉