L’infiniment moyen, de Fabcaro

couv44323948

 

De Fabcaro

Sortie en 2011

Chez Même pas mal

62pages

11,70 €

Résumé.png

 

Ce pamphlet humoristique met en scène une myriade de protagonistes dans des situations improbables et tordantes. A son habitude, l’auteur mêle humour et quotidien avec un sens jubilatoire de l’absurde. Car ici, le dérisoire épaule la gravité, et les deux entrainent toujours et irrémédiablement le rire. Un rire libérateur que n’auraient pas renié les Monty Python, Groucho Marx ou même Guy Debord… Avec cette satire sociale qui met l’absurdité du monde en exergue pour mieux en détourner la logique, Fabcaro prouve une fois encore son talent et la justesse de son ton.

mon avis.png

 

C’est un ami qui m’a offert L’infiniment moyen pour mon anniversaire… il y a maintenant deux ans (mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?), avec en prime une jolie dédicace de Fabcaro.

Je ne suis pas une grande fan d’humour noir, mais là, j’ai ri du début à la fin. Fabcaro arrive à détourner les situations du quotidien pour en rire, mais d’une façon originale. Il évoque autant le tri sélectif que les déménagement, mais pousse l’humour plus loin.

Certaines planches relèvent plus de l’humour noir que d’autres mais elles ne suivent aucune continuité. On découvre un nouveau personnage à chaque page et en même temps, une nouvelle situation. En plus de faire rire, Fabcaro nous fait réfléchir. Il remet en question et dénonce notre société, entre les histoires purement drôles et celles plus réfléchies.

 La couverture donne directement le ton de L’infiniment moyen. Superman qui doit faire la queue pour faire ses courses, il y a de quoi en rire, non ?

J’ai beaucoup aimé le format de la bande-dessinée : de la taille d’un roman, la couverture est souple et se prend plus facilement en main qu’une bande-dessinée « classique ».

Publicités

Les filles, tome 2, de Christopher

couv44487618

 

De Christopher

Sortie en 2014

Chez Kennes

48 pages

12,90 €

 

Résumé.png

 

Après les révélations de l’inoubliable soirée pyjama chez Mumu, la vie reprend son cours normal ou presque pour les filles. Anna emménage avec son copain, et découvre par la même occasion les joies de la vie à deux, sur fond de chamailleries autour de la couleur du papier peint, tandis que Béné s’installe chez Chloé, le temps de se remettre de sa rupture avec Alain. Quant à Mumu, elle ne reste pas longtemps loin de la mêlée. Avec le retour d’Arnold d’Angleterre, qui débarque avec Alison, une superbe blonde qu’il entend bien héberger le temps qu’elle trouve un boulot et un logement, Mumu frôle de peu la crise de nerfs. Mais la personnalité d’Alison n’a pas fini de surprendre.
Mumu, qui va peut-être trouver une alliée là où elle pensait avoir affaire à une rivale.

 

 

mon avis.png

 

J’ai eu la chance de rencontrer Christopher au Livre sur la Place de Nancy l’année dernière (en 2015 donc), et il était grand temps que je vous en parle. Je n’achète pas beaucoup de Bande-dessinées, mais ça m’arrive quand je peux rencontrer les auteurs-dessinateurs. Christopher m’a fait une super dédicace et était vraiment super sympa. Bon, il faut savoir que je suis passée deux-trois fois devant le stand avant de me décider, et quand je me suis finalement laissée tenter, tous les Tomes 1 étaient partis…

Je me suis donc décidée pour le tome 2… et j’ai adoré ! C’est frais, pétillant, j’aime beaucoup le graphisme, les cinq filles ont des caractères qui leur est propre, elles se différencient toutes par leur attitude et ont des opinions bien tranchées.

En si peu de pages, je ne pensais pas qu’il était possible de s’attacher autant à des personnages. Mumu voit son copain revenir d’Angleterre… accompagné d’Alison, une fille aussi drôle que canon. Notre Mumu se décompose et tente de se faire remarquer, persuadée qu’Alison essaye de lui prendre sa place. J’ai beaucoup aimé le retournement final, qui est glissé si délicatement que j’aurais pu le rater. Comme on suit l’histoire des cinq amies en même temps, Christopher se concentre à la fois sur leurs histoires personnelles et leur histoire commune.

J’ai particulièrement aimé le personnage d’Anna, je pense que c’est à elle que je me suis le plus identifiée. Leila a elle aussi beaucoup à montrer mais elle n’était pas très présente dans ce tome et j’ai hâte d’en apprendre plus sur elle.

Le Livre sur la Place de Nancy cette année aura lieu du neuf au onze septembre, si j’ai l’occasion d’acheter le tome suivant, je n’hésiterait pas. En résumé, une bande-dessinée fraiche et amusante.