Eliza et ses monstres, de Francesca Zappia

couv70082012

De Francesca Zappia

Paru le 18 janvier 2018

Chez Robert Laffont (Collection R)

398 pages

18,50€

Résumé.png

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et… qui n’a pas d’amis. Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.

Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter égo est une véritable star.

Mais Eliza ne peut s’imaginer aimer le monde réel plus qu’elle n’aime sa communauté numérique. Puis, un jour, Wallace Wrland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d’être vécue hors ligne.

mon avis.png

Eliza et ses monstres est mon premier roman de Francesca Zappia, j’avais eu de bons échos de son premier roman dans la collection R, Je t’ai rêvé. La couverture est magnifique et m’a tout de suite attirée.

Le personnage d’Eliza m’a beaucoup plu, l’auteure nous entraîne dès les premières pages dans son univers. Eliza est l’auteure de la célèbre BD publiée sur internet, La mer infernale, sous le pseudo de LadyConstellation. Ses deux personnalités s’entrechoquent et Eliza ne supporte sa « vie réelle » que parce qu’elle sait qu’elle peut retrouver sa « vie virtuelle ». 

J’ai trouvé cette partie de l’intrigue très intéressante, suivre Eliza à la recherche de son identité, de son équilibre entre ses deux vies, était bien vu et particulièrement bien écrit.

J’ai eu un gros coup de coeur pour le personnage de Wallace, le nouvel élève qui va bouleverser la vie qu’Eliza. Wallace ne parle pas beaucoup, il est discret et sait être présent quand il le faut. Wallace et Eliza ne se sentent pas à la place au milieu des conventions sociales qu’on leur impose. Ils partagent une passion de la création. Wallace écrit, Eliza dessine et ils aimeraient pouvoir en vivre. Seulement, leurs parents ne comprennent pas leur passion et encore moins qu’on puisse en faire un métier.

Les chapitres sont entrecoupés de planches, d’extraits du chat, tout ce qui peut intégrer le lecteur au récit, qu’il sente en faire partie… et ça fonctionne.

La plume de Francesca Zappia m’a entrâinée de la première à la dernière place avec une fluidité étonnante. J’ai eu beaucoup de mal à m’arrêter avant de l’avoir terminé. Eliza et ses monstres est un des premiers coups de cœurs de cette année 2018.

Résultat de recherche d'images pour

extrait

 « 

Publicités

Ascendant, saison 1, de Birdy Li

image

 

De Birdy Li

Sorti le 7 septembre 2017

En e-book

Chez Kaya Editions

Résumé.png

Tout. Calli donnerait tout pour oublier Kevin, son ex, macho et autoritaire. Hantée par le souvenir de leur relation toxique, elle se sent prisonnière de ses propres sentiments. Une seule chose lui permet de se libérer l’esprit : s’adonner à sa passion, les courses de vitesse illégales – les « Runs ». Au volant de son bolide, quand la nuit tombe sur la ville, Calli peut enfin souffler.
Jusqu’à ce que Simon débarque dans sa vie. Ténébreux, mystérieux, il se met à suivre Calli comme son ombre, des bancs de la fac jusque sur les circuits des « Runs » – auxquels il participe sur sa moto : Simon est partout. Très méfiante, Calli s’efforce de le tenir à distance ; traumatisée par sa relation avec Kevin, hors de question pour elle de laisser qui ce que soit s’approcher de trop près. Mais difficile de résister à la curiosité que Simon suscite en elle, et Calli sent bientôt ses défenses s’affaiblir…

mon avis.png

A mi-chemin entre le young et le new adult, Ascendant est le premier roman que je lisais édité par la toute nouvelle maison d’édition Kaya Editions. (Si vous n’en avez jamais entendu parler, je ferai un article dessus rapidement).

L’ensemble du roman est raconté du point de vue de Calliope, alias Calli, jeune femme accro à l’adrénaline provoquée par les runs, ces courses de voiture/moto illégales et bien évidemment, dangereuses. Tout de suite, on découvre un point positif d’Ascendant : l’ambiance des fameuses runs est parfaitement retransmises. On ressent l’angoisse, l’excitation d’avant-course, puis l’adrénaline, l’euphorie de la victoire ou la déception de la défaite. Birdy Li nous transmet toutes ces émotions, comme si on y était !

Cette première saison est assez longue, je n’ai pas le nombre de pages en tête mais elle est vraiment longue. Et malheureusement, il m’a manqué quelque chose. Je ne pense pas que ça soit dû à l’histoire elle-même, mais plutôt au fait de n’en avoir que la moitié. Mon avis sera sans aucun doute plus complet lorsque j’aurai lu la deuxième saison, mais les personnages principaux n’ont pas encore de vraie relation. Ils se côtoient, bien sûr, interagissent ensemble, mais ils commencent seulement à avoir un début de complicité à la fin de cette première saison. 

La plume de Birdy Li est addictive, légère et presque orale, ce qui rend cette lecture, bien que longue en terme de pages, très rapide et agréable.

On comprend très vite que Calli est toujours focalisée sur son ex-copain, Kevin. Et sa ressemblance avec Simon, le nouveau garçon qui s’intéresse à Calli, nous est rappelée assez souvent. Jusqu’à maintenant, le personnage de Simon est assez flou, on ne connaît pas encore toute son histoire, mais j’ai hâte d’en apprendre plus sur lui.

En dehors de Calli et Simon, un personnage prend beaucoup de place : Tristan, le cousin de Calli. J’aime beaucoup son personnage, très drôle et charismatique, et j’espère qu’on le verra autant dans la suite.

En bref : une première saison très prometteuse, une écriture fluide et addictive ! J’attends beaucoup de la deuxième saison, notamment en ce qui concerne le personnage de Simon.

Fields party, tome 1 : Dans un silence, d’Abbi Glines

couv52011066

De Abbi Glines

Sorti le 9 mars 2017

Chez Hugo New Way

360 pages

17€

Résumé.png

La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux. Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n’aurait pu imaginer qu’elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d’une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d’un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de recouvrer sa voix seulement pour lui. Les secrets qui le lient vont-ils les amener à briser tous leurs silences ?

Lire la suite

Comment (bien) rater ses vacances, tome 1, de Anne Percin

9782812612701_1

De Anne Percin

Sorti en 2010

Chez Editions du Rouergue (DoAdo)

186 pages

11,50€

 

Résumé.png

Pour échapper aux vacances en famille, Maxime choisit d’aller chez sa grand-mère.
Il avait tout prévu pour passer des jours tranquilles devant son ordi… sauf la crise cardiaque de sa grand-mère. Le voilà seul pendant son hospitalisation, et les vacances vont se transformer en feuilleton délirant !

mon avis.png

Alors que le quatrième tome de la saga vient de sortir, les éditions Du Rouergue ont ré-édité les trois premiers tomes pour en changer les couvertures. Ces nouvelles couvertures sont vraiment jolies et traduisent bien plus l’esprit de la saga que les précédentes (surtout pour le premier tome). Ce premier tome a été un véritable coup de cœur !

L’histoire est racontée, du début à la fin, par Maxime, personnage principal. Il est totalement atypique, ne ressemble à aucun des personnages qu’on rencontre habituellement dans des romans, et, pour être franche, un peu barré. Il a un grain de folie qui se ressent dans toute la lecture.

L’histoire se concentre sur Maxime, qui part habiter chez sa grand-mère le temps des vacances de ses parents, partis en Corse. L’un des points les plus importants, et qui m’a vraiment beaucoup plu, c’est qu’en dehors de Maxime, les personnages (sa grand-mère, son oncle, ses amis ou encore le policier du coin) ne font que de petites apparitions. La plupart du temps, on est seuls avec toute la folie de Maxime.

J’ai éclaté de rire plusieurs fois, allant jusqu’à en pleurer. Maxime a le don de se mettre dans des situations complètement déjantées et en plus de ça – comme si ça ne suffisait pas – ses réflexions sont hilarantes et il a lui-même un sens de l’humour aiguisé.

Je salue le style d’écriture unique et hilarant d’Anne Percin, qui m’a fait passé un moment formidable en compagnie de Maxime et de son humour.

Même si Maxime a 17 ans, je ne pense pas que Comment (bien) rater ses vacances ait un public parfaitement défini. Je pense que tout le monde se retrouvera dans ce récit original et désopilant, qu’ils soient jeunes ou moins jeune. 

En bref, un humour décapant, un personnage des plus attachants et des situations abracadabrantes en plus d’un style d’écriture unique et parfaitement maîtrisé.

☆☆☆☆☆

extrait

« – Halte-là. Figure-toi, chère ancêtre, que je ne m’achète pas des pizzas. Je cuisine. Parfaitement.
Elle ouvre un large bec, comme disait La Fontaine, et puis plus rien. Je me suis engouffré dans le brèche:
– Je fais de la moussaka. Enfin, presque. Et puis des döner-kebabs maison. Bon, pour l’instant, c’est plutôt de la world-cuisine, je te l’accorde, mais je ne me désespère pas de me lancer dans quelque chose de plus frenchie, à l’occasion.
– Mais… comment tu fais? Tu suis des recettes?
– Tsss… Pas la peine. J’ai l’instinct, qu’est ce que tu veux. C’est comme ça. Ca a du sauter un génération. Je prendre des ingrédient qui m’inspire, et hop. Ah, au fait, il faut que je te dise, quand même, tes oignions sont un peu périmés…
– Quels oignions?
– Ceux que j’ai trouvés dans le cellier. Franchement, ça a failli me gâcher mon kebab. Enfin, moi je dis ça, je dis rien… C’est tes oignions.

[…]

– Mais Maxime! a-t-elle enfin lâché. Dans le cellier, c’est pas des oignions! C’est des bulbes de tulipes! »

 

My Dilemma is you, tome 1, de Cristina Chiperi

 

couv34040876

 

De Cristina Chiperi

Sorti le 1er juin 2017

Chez Pocket Jeunesse

384 pages

16,90€ 

Résumé.png

 

Christina Evans, seize ans, mène une vie de rêve à Los Angeles… Jusqu’au jour où ses parents lui annoncent qu’ils déménagent à Miami. Adieu Trevor et Cass, ses deux meilleurs amis ; bonjour Cameron et Susan, le couple sexy et tyrannique dont elle devient vite le souffre-douleur. Pourtant, malgré tout ce que Cameron lui fait subir, Chris sent naître une irrépressible attirance…

mon avis.png

Après mon presque-coup-de-cœur pour Did I mention I love you, de Estelle Maskame, je m’attendais à ce que cette trouvaille de Wattpad soit dans la même veine. Ou au moins à apprécier un minimum.

On est sur du cliché du début à la fin. Les personnages sont stéréotypés au possible, l’intrigue prévisible à tous les niveaux et le pire, redondant. On a le droit à la même crise de jalousie en boucle. Matt, le copain de Chris (personnage principal du roman), ne supporte pas de la voir avec Cameron (le meilleur ami de Matt que Chris, à la base, déteste) et son personnage, au tout début, a l’air génial. Super gentil, attentionné… le boyfriend idéal. Il ne faut que quelques pages pour que ce garçon idéal devienne le personnage le plus détestable du roman, (et il y a de la concurrence !). Leur couple est ON/OFF/ON/OFF pendant tout le roman !

Mon seul espoir quand les personnages d’un roman ont l’air cliché au premier abord, c’est de les voir évoluer, grandir, pour devenir des personnages plus réels. Aucun des personnages de My Dilemma is you n’évolue, on a droit au même schéma en boucle et rien d’autre. A part bien sûr la relation entre les deux personnages, rien de bouge.

Toutes les scènes sont survolées, certains passages importants qui auraient mérité d’être développés et approfondis, ne durent qu’une page ou deux. On enchaîne les scènes alors qu’elles n’ont pas forcément de rapport entre elles, ce qui est plus confus qu’autre chose.

Tous les chapitres (ou presque) commencent par l’héroïne, Chris, qui se réveille en retard pour aller en cours parce que son réveil n’a pas sonné. ACHETE UN NOUVEAU REVEIL, c’est tout ce que j’ai à dire ! Franchement, à force c’est pas très crédible, et il y a d’autres façons beaucoup plus intéressantes pour l’intrigue de la faire arriver en retard (si c’est vraiment nécessaire à l’histoire…)

Et le pire du pire là-dedans, c’est le triangle amoureux, qui est traité de la pire des manières, ne nous fait absolument pas rêver et m’a énervée plus qu’autre chose. Chris semble très bien savoir qui elle veut, mais noooon, elle reste avec l’autre. Je ne me suis pas du tout attachée à son personnage.

On comprend bien que Cameron était censé nous faire craquer au fil des pages, qu’il est là pour nous plaire, jouer le bad boy qu’on retrouve dans toutes les romances contemporaines ou presque. Je n’ai pas détesté son personnage, mais je ne l’ai pas aimé non plus, malheureusement.

La seule chose qui m’a permis de continuer et de ne pas abandonner ma lecture (ce que je ne fais que très rarement !), c’est Sam, la petite sœur de Cameron et amie de Chris. Même si son intégration au groupe est totalement sur-réaliste, elle reste attachante et j’aurais aimé que son histoire soit plus creusée mais malheureusement, comme le reste du roman, ça n’a pas été le cas.

My Dilemma is you est une trilogie, mais j’en resterai là.

Ces romans liés au monde de la musique

Les romans qu’on lit nous permettent de nous échapper du monde qui nous entoure, le temps de quelques heures. Mais un autre art nous permet de nous isoler : la musique. Comme les romans, il existe des centaines de styles de musiques différents : country, jazz, hip-hop, classique, pop…

Mais pour les amoureux des deux genres, certains romans sont étroitement connectés à la musique, d’une façon ou d’une autre.

Lire la suite

Hors limites, tome 4 : Pour survivre, de Katie McGarry

couv18880917

 

De Katie McGarry

Sorti en 2016

Chez Mosaic

284pages

14,90€

 

Résumé.png

Un défi déloyal. Un amour bouleversant.
Il fait nuit. Haley est sortie acheter des médicaments pour son père. Elle est agressée par deux jeunes drogués. Mais ce n’est pas elle qui prend les coups : un garçon de son âge, un parfait étranger, se jette héroïquement dans la bagarre pour la protéger.
Il s’appelle West. Quelques jours plus tard, Haley tombe sur lui au lycée. Il vient tout juste de s’inscrire… Les ennuis ne tardent pas : piqué par la jalousie, l’ex petit ami de Haley, Matt, cherche un moyen radical de se débarrasser de ce nouveau rival. Il lui lance un défi : dans deux mois, ils se retrouveront pour un combat entre mecs.
Haley est terrifiée. Contre Matt, membre de l’équipe de boxe thaïe, West n’a aucune chance. A moins qu’elle décide d’enfiler ses propres gants de boxe et d l’entraîner West. Mais malgré son désir de venir en aide à West, elle a une sombre raison d’hésiter à remonter sur un ring. Un secret qui la hante… Lire la suite