Le grand nord, tome 2 : Ancrage, de Sarina Bowen

VO : Steadfast

De Sarina Bowen

Paru le 14 novembre 2019

Chez Hugo New Romance (Poche)

511 pages

7,60€

Résumé.png

Jude a tout perdu un jour de printemps, lorsqu’ au volant de sa voiture, il a percuté un pommier tuant un homme. Ancien détenu qui soigne sa toxicomanie, il n’a d’autre issue que de retourner dans sa ville de Colebury dans le Vermont, seul endroit où il peut trouver du travail.

Après une absence de trois ans, Sophie est stupéfaite de la réapparition de l’homme qui a tué son frère et brisé son coeur. Elle mesure aussi combien le voyou qui était amoureux d’elle a changé. Jamais il n’aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l’église. Mais dans une petite ville où l’amour interdit est une loi en soi, personne ne tolérerait que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie qui se trouve être chef de la police.

Tout s’oppose à leur amour. Un amour impossible autorise-t-il l’espoir d’une seconde chance ? 
Une histoire sombre et déchirante qui vous brisera le coeur puis en recollera les morceaux

mon avis.png

Dans Ancrage, on retrouve la plume de Sarina Bowen et l’univers du Grand Nord, bien que celui-ci passe au second plan. J’avais beaucoup apprécié le mystérieux Jude dans le premier tome, et j’avais hâte de lire celui-ci. Je n’ai pas été déçue, même si Ancrage est plus sombre que l’était.

Il y a une vraie intrigue, plus que dans Amertume. De celles qui prend aux tripes et que vous n’oublierez pas de sitôt. Sarina Bowen a dépassé la simple romance pour en faire un récit puissant aux problématiques réelles, lourdes et loin d’être faciles à traiter.

On y découvre la force de Jude, qui tente de rester sobre par tous les moyens. Son addiction est bien représentée, ce n’est pas seulement un ajout « parce qu’il fallait épicer un peu le récit », c’est une vraie lutte de chaque instant et, en tant que lecteur, on le ressent vraiment comme ça.

Et puis, il y a Sophie, qui se perd à essayer de comprendre les événements de la nuit qui a changé sa vie, et Jude, qui érige un mur entre Sophie et ses souvenirs, pour la protéger ou se protéger, lui, on ne sait même plus vraiment.

Père violent, mère apathique, frère parfait décédé, Sophie est retournée vivre chez ses parents après la tragédie pour soutenir sa mère. Mais la vie est loin d’être facile et en plus d’en baver tous les jours autour de ce père violent, Sophie voit réapparaitre Jude, le seul homme qu’elle ait jamais aimé mais aussi celui qui a fait de sa vie un véritable cauchemar.

J’ai aimé Jude dès le premier instant. À travers les flashbacks de Sophie, par mes souvenirs d’Amertume, par sa détermination et le respect dont il fait preuve pour tous ceux qui l’entourent. Je n’ai pas pu ne pas aimer Sophie, qui découvre lentement que ce qu’elle a pensé ces dernières années était un mensonge, qui vit le pire cauchemar dans l’espoir de protéger sa mère, quitte à vivre dans la peur perpétuelle.

Ces deux personnages ont leurs forces et leurs faiblesses séparément. Ils sont chacun étudiés en profondeur et pourraient exister indépendamment l’un de l’autre, ils ont chacun leur propre intrigue de leur côté, ce que j’ai beaucoup aimé.

La morale la plus forte de cette histoire, que l’on retrouve autant grâce à Jude qu’à Sophie, c’est qu’on ne peut pas aider quelqu’un qui ne veut pas être aidé, c’est impossible.

En bref, Ancrage est une romance forte et sombre, et je ne m’attendais pas à une telle profondeur. Malgré quelques clichés à la peau dure en romance, Sarina Bowen a réussi à me conquérir.

☆☆☆☆

Retrouvez les chroniques des autres romans de Sarina Bowen :

AccidentelleLe Grand Nord, tome 1

Acidentelle

couv3570393

 

De Sarina Bowen

Paru le 3 octobre 2019

Chez Hugo New Romance

360 pages

17€

Résumé.png

J’ai écouté mon père toute ma vie. Je l’ai toujours dans ma poche, sur mon lecteur mp3. Ma mère n’a jamais voulu m’expliquer. Leur rencontre, mais surtout pourquoi je n’ai jamais connu mon rock star de paternel. Je pensais qu’il s’agissait là de son unique secret. J’avais tort. Quand elle a disparu, il a fini par se pointer. Du jour au lendemain, j’ai eu un pass VIP pour le monde de paillettes de mon père. Je n’avais pourtant rien demandé. Trois raisons me poussent à rester : mon groupe de chant, un beau jeune-homme aux yeux bleus nommé Jake et la curiosité qui habite mon âme. Celle qui hante les enfants accidentels… Et comme mon père est le seul à connaître la vérité, je dois m’accrocher.

mon avis.png

De Sarina Bowen, je ne connaissais qu’Amertume, premier tome du Grand Nord. Même si j’avais beaucoup aimé ma lecture, j’avais été forcée d’avouer qu’elle n’avait pas grand-chose d’innovant. Accidentelle est, cette fois-ci, dans la collection New Way, c’est donc un Young Adult. Lire la suite