Nos vies en l’air, de Manon Fargetton

couv58244047

De Manon Fargetton

Sorti le 9 janvier 2019

Chez Rageot

192 pages

 

Résumé.png

Mina et Océan.
Ces deux-là se rencontrent par hasard ce soir sur le toit-terrasse d’un immeuble. Ils ont choisi le même spot pour en finir. Ils décident de s’accorder la nuit pour faire, ensemble… tout ce qui leur passe par la tête, en se disant toujours la vérité. Où cela va-t-il les entraîner ?

mon avis.png

Mina et Océan côtoient la mort plusieurs fois au court de cette simple soirée. La première fois, c’est lorsqu’ils s’apprêtent à en finir en se jetant du haut d’un immeuble -simple, efficace-. Mais ils ont tous les deux choisi la même journée, le même immeuble. Ce qui sonne comme une coïncidence ressemble plutôt à un coup du destin. Les deux personnages s’offrent alors une dernière soirée et se lancent chacun leur tour des défis plus dangereux les uns que les autres, n’hésitant pas à frôler la mort. 

La force de ce roman, c’est la palette d’émotions qu’il parvient à transmettre (ou plutôt, que l’auteure parvient à transmettre). J’ai eu le sourire aux lèvres, j’ai franchement ri, j’ai pleuré aussi et je me suis sentie mal un moment. Avec Nos vies ne l’air, je me suis pris une sacrée claque parce que, pour la première fois depuis longtemps, j’étais face à un roman dont j’ignorais tout du déroulement. 

Nos vies en l’air est un roman assez court, mais très intense. Je me suis surprise plusieurs fois à retenir ma respiration. La prouesse de Manon Fargetton dans ce roman, c’est que le lecteur n’a absolument aucune idée de l’issue de cette soirée pour Mina et Océan. En se donnant des défis aussi dangereux, ils peuvent se blesser ou pire à n’importe quel moment, n’importe quelle minute qui les sépare du lever du soleil. J’ai trouvé ça particulièrement bien réalisé et c’est ce qui m’a tant bluffée.

La plume de Manon Fargetton, toujours aussi percutante, m’a fait tourner les pages de ce roman jusqu’à la dernière, en espérant qu’il y en ait encore plus. Mais si j’avais peur qu’il y ait trop peu de pages, j’ai été surprise en découvrant que l’histoire s’arrêtait exactement au moment nécessaire.

Pour mon premier Young adult écrit par Manon Fargetton, je suis très agréablement surprise. Nos vies en l’air touche de sujets importants tels que le harcèlement, l’amour de soi. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s