Consolation, tome 1 : Saving her, de Corinne Michaels

couv61646506

De Corinne Michaels

Paru le 10 janvier 2018

Chez Harlequin (&H)

300 pages

14,90€

Résumé.png

Liam n’aurait pas dû être sa seconde chance. L’homme qu’elle était censée aimer pour toujours, c’était Aaron, son mari. Bien sûr, pour les femmes de militaires, « toujours » n’existe pas. Natalie savait qu’être veuve si jeune – à vingt-sept ans à peine – était une possibilité. En revanche, qu’il n’ait suffi que de quelques instants avec Liam pour remettre en question toute son histoire avec Aaron… ça, elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle qui pensait avoir déjà vécu le grand amour, la voilà confrontée pour la première fois à des émotions qui la dépassent : la douleur, le désir, la culpabilité… Et impossible d’y échapper. Désormais une seule chose est sûre : les sentiments qu’elle éprouve envers Liam sont si intenses et puissants que soit ils la sauveront… soit ils la perdront.

mon avis.png

J’ai été très rapidement prise dans l’histoire de Natalie, dès les premières pages. On entre au centre de l’action directement, pas de détours ni de temps morts pour le lecteur. Les premiers chapitres sont extrêmement chargés en émotions et j’avoue qu’il a été difficile de ne pas être émue.

Mais cette émotion des premiers chapitres s’est malheureusement essoufflée par la suite. Même s’il est clair que sept mois ont passés depuis la mort d’Aaron, pour le lecteur, ça ne fait que quelques pages, tout au plus. Au début, j’ai pensé que la relation de Natalie avec Liam, meilleur ami d’Aaron, allait très (trop) vite. Parce que même si ça fait plusieurs mois, pour moi, son enterrement était au chapitre précédent. C’est dommage parce que par la suite, l’évolution de leur relation se fait naturellement et en douceur, mais le début a été beaucoup trop rapide à mes yeux.

Paradoxalement, j’ai bloqué sur la suite parce que, justement, ça n’avançait pas. J’ai eu l’impression de tourner un peu en rond.  Concernant l’intrigue uniquement (et pas les personnages), si j’avais dû m’arrêter à la moitié (ou même aux trois-quarts) du roman, j’aurais sûrement été très déçue. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que les tous derniers chapitres ont complètement changé la donne !

Le personnage de Liam est à mes yeux le plus abouti de ce roman. Torturé entre céder et s’accorder le droit de tomber amoureux (pour la première fois) de la veuve de son meilleur ami ou honorer la mémoire de son ami disparu. Il prend soin de la fille de Natalie, Aarabelle, et ne tente pas de remplacer Aaron, ni pour Aarabelle ni pour Natalie. Il reste à une distance raisonnable tout en se frayant un chemin vers son coeur.

Les personnages secondaires ont le mérite d’être approfondis mais sont plutôt nombreux et surtout, ils sont tous introduits en même temps, ce qui complique la compréhension mais n’est pas insurmontable.

De nombreuses questions se posent au fur et à mesure de l’avancée dans le roman, des questions qui devront attendre le deuxième tome pour trouver réponse !  

 

☆☆☆☆ 

2 réflexions sur “Consolation, tome 1 : Saving her, de Corinne Michaels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s