International Guy, volume 1, d’Audrey Carlan

D’Audrey Carlan

Paru le 2 janvier 2020

Chez Hugo New Romance – Poche

541 pages

7,60€

Résumé.png


Découvrez la nouvelle agence de coaching dont vous ne pourrez plus vous passer. Elle est représentée par trois hommes aux talents exceptionnels et complémentaires. Ils vous feront découvrir Paris, New York et Copenhague et naviguer dans des univers aussi différents que passionnants

mon avis.png

Tome #1 Paris

Le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’ai pas été emballée par cette introduction à cette série en 12 tomes d’Audrey Carlan. Pour tout dire, si je lisais les romans en grand format et donc un par un, je n’aurais pas continué la série après ce premier tome. Le roman est très court, ils le sont tous, ce qui ne serait pas un problème si il suivait un rythme raisonnable. C’est pourtant loin d’être le cas, puisque tout arrive très, très, très vite. On a à peine le temps de découvrir les personnages que Parker est à deux doigts de sauter sur la cliente de son entreprise.

Côté personnages, je me suis attachée à Royce, que l’on voit pourtant très peu. Royce est responsable du côté financier, il évalue les points forts et faiblesses des entreprises qui embauchent International Guy. Il m’a semblé avoir quelques valeurs mais on ne le voit que très peu apparaître. Bo, troisième collaborateur d’International Guy, a de l’humour, mais je ne l’ai pas assez vu pour me faire une opinion. En revanche, je n’ai absolument pas accroché avec le personnage de Parker (principal dans ce tome, je ne sais pas encore si Royce et Bo prendront plus d’importance dans les suivants). Il m’a paru tout sauf professionnel, franchement grossier. Bo s’occupe du relooking de leurs clientes, Royce des finances et Parker… eh bien, il semble avoir le plus d’importance, mais je n’ai pas bien compris son utilité, en dehors, évidemment, de coucher avec sa cliente.

La seule partie intéressante a été de voir Sophie, la cliente d’International Guy dans ce tome, prendre confiance en elle et apprendre à gérer l’entreprise léguée par son père. Même si, malheureusement, c’était une partie mineure du roman.

En bref, je n’ai pas été convaincue par ce tome, mais le dernier chapitre promet peut-être un peu plus de potentiel pour la suite, et j’espère en découvrir plus sur les personnages, puisqu’Audrey Carlan est restée très en surface.

Tome #2 New York

Bon. Pour ce deuxième tome, je ne suis pas aussi catégorique que pour le premier, mais je ne suis pas encore emballée. J’ai apprécié le personnage de Skyler (cliente de l’agence pour ce tome) et on risque de la revoir, c’était un bon point. En revanche, toujours du côté des personnages, j’ai été déçue de ne voir Royce et Bo, les deux personnages qui m’avaient le plus plu dans le premier tome, n’ont fait qu’une apparition plus que brève. Quant à Parker… eh bien, je n’arrive tout simplement pas à l’apprécier.

Concernant l’intrigue… justement, je n’ai pas vu beaucoup d’intrigue. Le seul suspense était de savoir combien de temps tiendrait Parker avant de sauter sur sa cliente une fois de plus. J’espère simplement que, pour la suite, on pourra en découvrir plus, au-delà d’une pseudo-romance qui, encore une fois, est beaucoup trop rapide pour être crédible ou même émouvante.

Tome #3 Copenhague

Enfin ! Voilà le potentiel que je cherchais dans les deux premiers tomes ! Dans ce tome, Parker part au Danemark pour s’occuper de la princesse Christina, amoureuse du futur Roi mais qui refuse de l’épouser et prendre le titre de Reine. Même si, à mes yeux, les prouesses de Parker n’étaient pas particulièrement exceptionnelles, au moins, on est sortis du schéma des deux premiers tomes. Je pense que le deuxième tome était nécessaire pour trouver une bonne dynamique, mais le premier n’avait pas tant d’intérêt que ça.

On en apprend un peu plus, au compte goutte, sur Royce, Bo, leur assistante Wendy qui semble avoir plus d’un tour dans son sac, et aussi sur Parker. Je ne suis pas encore attachée à son personnage, mais je l’apprécie déjà plus que lors des deux premiers tomes. Et j’ai aimé l’histoire de la Royauté du Danemark (fictive) et les personnages de Christina et Sven, qui, je pense, en ré-apparaîtront pas dans la suite.

En bref, le premier tome n’avait pas grand intérêt à mes yeux, les personnages étaient survolés. Le deuxième tome a relevé un peu le niveau et dans le troisième, enfin, j’ai apprécié ma lecture. Les tomes sont si court qu’on a à peine le temps d’entrer dans l’histoire qu’elle touche déjà à sa fin. Même si c’est le fonctionnement d’Audrey Carlan, que l’on connaissait déjà dans Calendar Girl, j’ai trouvé que ça allait particulièrement vite dans International Guy. En revanche, le troisième tome m’a fait changer d’avis, et je suis très curieuse de savoir ce qu’Audrey Carlan nous réserve pour la suite.

☆☆,5

Une réflexion sur “International Guy, volume 1, d’Audrey Carlan

  1. Pingback: Bilan de Janvier 2020 | Hope bookine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s