Marked Men, tome 3 : Rome, de Jay Crownover

couv10989823

De Jay Crownover

Sorti en 2016

Chez Hugo & Cie

406 pages

17€ 

Résumé.png

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis  » bad boys  » tatoueurs, dans le salon Marked où elle officie comme perceuse. Derrière son apparente joie
se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante.
Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle rencontre Rome Archer.

Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très « homme parfait » ! Et surtout il revient du front…
Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs.

Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.

mon avis.png

Je retrouve avec bonheur une de mes sagas préférées, mais surtout mon chouchou depuis le premier tome : Rome. Si vous n’avez pas encore lu les tomes précédents, vous pouvez lire cette chronique sans problème, il n’y aura aucun spoilers 😉

J’avais hâte de découvrir le tome consacré à Rome, ce héros revenu de la guerre qui n’a pas encore mis de l’ordre dans sa tête, mais j’avais aussi peur d’être déçue, puisque j’avais beaucoup d’attentes, autant pour l’intrigue que pour le personnage, dont j’étais déjà tombée amoureuse dans le tome consacré à son frère, Rule. Et je suis tombée sur un coup de cœur monumental !

Cora est un personnage qu’il est impossible, même avec toute la mauvaise volonté du monde, de qualifier de cliché. Elle est aux antipodes de tous les autres personnages féminins que j’ai pu rencontrer jusqu’à présent. Elle est petite et menue mais a la langue bien pendue et ne se laisse pas impressionner par un espèce de géant qui revient du front. Tatouée des pieds à la tête et percée un peu partout, elle est pleine de couleur. Elle apporte de la lumière dans le monde sombre et froid de Rome.

Mon amour pour Rome a été décuplé à la lecture de ce tome. C’est un personnage torturé, qui a vécu bien plus qu’il ne devrait être possible et ne croit plus en grand chose. Il se perd dans sa culpabilité et dans les « et si ». Pourtant, il s’accroche à Cora comme à une bouée qui l’empêche de sombrer totalement.

La relation entre Cora et Rome est tellement forte et intense qu’elle n’a pas nécessairement besoin de passer par les mots. J’ai trouvé ça incroyable, que Jay Crownover nous fasse ressentir la puissance de leur connexion sans forcément utiliser les dialogues.

J’ai adoré retrouver toute la bande, en particulier Rule et Nash. Rowdy, Jet et Ayden ne sont pas très présents mais on sent qu’ils font partie du récit. Asa ne m’avait pas du tout attirée dans le tome précédent, et même si ce tome nous a quelque peu réconciliés, je ne suis pas encore certaine de lire son tome. Seule Shaw m’a un peu déçue, puisque j’avais plus envie de la secouer qu’autre chose.

Le seul point négatif que je peux trouver ne concerne pas l’histoire elle-même, mais plutôt la couverture. Je ne la trouve pas exceptionnelle et surtout, elle ne reflète pas du tout les personnages. Sur la couverture, l’homme est tatoué sur tout le bras, alors que la peau de Rome n’est pas encrée. Au contraire, aucun tatouage sur le bras de la femme, alors que Cora est tatouée des pieds à la tête (ou presque), et que son bras gauche (celui qu’on voit sur la couverture) est complètement encré. Je sais qu’ils ne sont pas censés représenter les personnages directement, mais là on est complètement à l’opposé. Cette couverture aurait été plus adaptée à Rule, par exemple.

J’avais aimé Rule, adoré Jet, mais Rome est un coup de cœur, une bouffée d’air frais, une vrai remise en question. Une petite pépite ! Et j’ai beaucoup aimé l’introduction à l’histoire de Nash, que j’ai hâte de découvrir.

♥♥♥♥♥

extrait

« – Je vais venir le chercher et le ramener en un seul morceau.

– Euh… Ne le prends pas ma, petite, mais c’est un gros soldat encombrant avec une humeur de merde et rond comme une queue de pelle. Tu devrais peut-être laisser son frère s’en occuper pour cette fois.

Je n’étais pas le genre de fille qui recule devant un défi, et je n’avais pas peur de Rome. En plus, cela m’était toujours insupportable de m’entendre dire que je ne pouvais pas faire quelque chose pour l’unique motif que j’étais une fille. »

Jay CrownoverD’abord autopubliée, Jay Crownover est aujourd’hui une auteure de best-sellers. Comme ses personnages, elle est passionnée de tatouages. Accro à la musique, elle aurait aimé être une rock star mais c’est finalement vers l’écriture qu’elle s’est tournée. Elle vit dans le Colorado avec ses trois chiens.

Retrouvez mes avis sur les autres romans de Jay Crownover

Marked Men #1 : Rule – ICI         Marked Men #2 : Jet ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s