The Player, de Vi Keeland

couv611146

De Vi Keeland

Sorti le 1 septembre 2016

Chez Editions City (Eden)

318 pages

17,50€

Résumé.png

La première fois que Delilah rencontre Brody Easton, c’est dans un vestiaire. La jeune femme est journaliste sportive et, pour sa première interview, elle a décroché le gros lot. Brody, le célèbre footballeur est prêt à tout dévoiler, au sens littéral : lorsque Delilah lui pose sa première question, il laisse tomber la serviette nouée autour des reins ! Heu… Brody est arrogant, macho, insupportable, il n’a vraiment pas grand-chose pour lui à part sa gueule d’ange et son corps parfait. Delilah ne veut en aucun cas sortir avec un type qui veut juste se payer un peu de bon temps.

Mais la jeune femme va vite comprendre que rien n’est simple. Comment résister à un homme qui la désire tellement ? Quelle est cette blessure secrète qu’elle perçoit derrière le masque du séducteur ? Et pourquoi une seule nuit ne suffit pas au jeune homme ?

mon avis.png

Après avoir découvert Vi Keeland dans Cocky Bastard et Avec toi malgré moi, co-écrits avec Penelope Ward, j’étais impatiente de la découvrir seule. J’appréhendais aussi, bien sûr, parce que le duo formé par Vi Keeland et Penelope Ward est tellement bien dosé que j’avais peur de voir un vrai déséquilibre. Mais rien de tout ça, au contraire ! Vi Keeland est aussi bonne en écrivant seule qu’en alliant sa plume à celle de Penelope Ward !

Dès les premières pages, The Player nous montre tous les ingrédients nécessaires à un bon roman de romance New Adult : des personnages drôles et attachants avec une histoire, des situations amusantes, une ambiance à la fois drôle et touchante… Tout y est. 

J’ai lu The Player en bien plus longtemps que je ne pensais, simplement parce que je n’avais aucune envie de le terminer ! Brody et Delilah sont deux personnages forts que je n’avais absolument pas envie de quitter. Leur histoire est belle, portée par la plume fluide de Vi Keeland.

Difficile d’en dire plus sur pourquoi ce roman est aussi touchant sans vous spoiler, alors je n’en dirai pas plus sur l’histoire, seulement… foncez ! Si vous avez déjà lu un Vi Keeland ou que vous hésitez, arrêtez et foncez en librairie dès maintenant. The player regroupe tout ce que je recherche dans un roman, et même plus.

La plume de l’auteure est fluide, addictive, elle nous transporte dans l’histoire de Brody et Delilah.

Comme à son habitude, Vi Keeland a su trouver le parfait équilibre entre humour et émotions.  

♥♥♥♥♥

extrait« – Libre ou pris ?

Sa réponse, pendant la pré-interview avait été « Ni l’un ni l’autre », ce qui, me semblait-il, était la réponse la plus adéquate au vu de sa vie sentimentale. Il n’était pas pris, mais il n’était pas libre non plus

Cependant, cette fois-ci, quand je lui posai la question, il me prit par surprise en répondant :

– Pris.

Je fus désarçonné un instant, mais me remis rapidement en mode juournaliste.

– Vraiment ? C’est nouveau ?

– Oui.

– Mais nouveau à quel point ?

– Tellement nouveau qu’elle ne le sait pas encore.

– Pardon ?

– Je compte bien le lui dire juste après cet interview. »

 

Vi Keeland

Vi Keeland a vendu plus d’un million de livres, ses titres sont apparus dans plus de cinquante listes de Best-seller et sont actuellement traduits dans douze langues. Elle habite à New York avec ses trois enfants et son mari qu’elle a rencontré à l’âge de 6 ans.

Retrouvez mes avis sur les autres romans de Vi Keeland 

Cocky Bastard – ICI         Avec toi malgré moi – ICI               

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s