La promesse, de Mia Sheridan

couv41813020De Mia Sheridan

Paru le 13 avril 2017

Chez Hugo New Romance

414 pages

17€

Résumé.png

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d’argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu’à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu’il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira.

Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l’un sur l’autre.
Mais, au cours d’un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s’apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu’un avantage financier. 

mon avis.png

J’ai commencé cette lecture avec un peu d’appréhension. Même si on m’avait dit beaucoup de bien de Mia Sheridan pour son roman Archer’s voice, je n’avais pas été convaincue par Léo. Sans aucun doute, La Promesse m’a réconciliée avec la plume de l’auteure. 

A première vue, l’histoire de Kira et Grayson n’a rien de romantique. Ils se marient avant de se connaître pour accéder à l’héritage de Kira. Elle en a besoin pour vivre et sauver le refuge dans lequel elle est bénévole, alors que c’est pour Grayson la dernière chance de sauver le vignoble familial légué par son père. 

L’histoire est prenante, à chaque intrigue terminée une nouvelle apparaît, nous tenant en haleine du début à la fin. Les réponses arrivent peu à peu, nous offrant le tableau complet de leur histoire seulement dans les dernières pages.

Les personnages sont très attachants, chacun à leur manière. Kira est pétillante, pleine de vie malgré son histoire et les coups durs qu’elle a subi. Elle est unique, je n’ai jamais rencontré un personnage comme elle et je dois dire qu’elle m’a bien plu.

De l’autre côté, Grayson est victime de son passé. Il a connu tellement de souffrance qu’il se réfugie dans sa promesse à son père de rendre au vignoble sa réputation d’antan. Il change régulièrement d’avis et peut paraître un peu bourru. Le voir confronté à la personnalité de Kira était très intéressant, et j’ai beaucoup aimé l’évolution de son personnage.

La plume de Mia Sheridan est addictive et les personnages parfaits.

Le seul côté négatif de ce roman, ce sont les fautes qui, à mon avis, sont à reprocher du côté de la traduction. On passe du tutoiement au vouvoiement dans la même phrase, donnant des « tu voulez » à tout bout de champ. Il n’y a pas vraiment de logique, comme si la traductrice ne savait pas si elle devait utiliser le vouvoiement ou le tutoiement. Heureusement, ces erreurs ne sont qu’au début, mais ça a tout de même gêné ma lecture et m’a fait passer à côté du coup de cœur.  

☆☆☆☆☆

extrait

« Et je peux jurer, dit-il la voix légèrement tremblante avant de se reprendre, qu’il n’y a rien de mieux au monde que la main de quelqu’un que tu aimes et qui t’attrape dans le noir quand tu es perdu et terrorisé. »

7 réflexions sur “La promesse, de Mia Sheridan

  1. Pingback: Mes meilleures lectures de 2017 | Hope bookine

  2. Pingback: Archer’s voice, de Mia Sheridan | Hope bookine

  3. Pingback: Calder & Eden, tome 1, de Mia Sheridan | Hope bookine

  4. Pingback: Ces romances qui ont une place à part dans mon cœur | Hope bookine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s