Colocs (et plus), d’Emily Blaine

D’Emily Blaine

Paru le 3 juin 2015

Chez &H

429 pages

4,99€

Résumé.png

Parfois, les hommes font vraiment des choses stupides. Comme noter le prénom de leur conquête d’un soir au creux de leur main pour ne pas l’oublier au réveil, par exemple. Ou bien promettre de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami. Connor n’échappe pas à la règle. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Une nuit intense, passionnée, mémorable… suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire. Là, il a vraiment eu l’air paniqué. Je me demande bien pourquoi : a-t-il peur que je révèle notre petit secret à mon frère ? À moins qu’il ne redoute que nous ne succombions une fois de plus à la tentation…

mon avis.png

Quand j’ai commencé à lire de la romance, on m’a présenté Emily Blaine comme la « reine de la romance française ». Pourtant, il m’a fallu un moment pour lire un roman de sa plume… et autant dire que j’aurais largement pu m’en passer.

Alors, Colocs (et plus), c’est l’histoire de Maddie et Connor, le meilleur ami de son frère. Connor a fait un pacte avec Austin, le frère de Maddie, il y a des années : les soeurs sont off-limits. Ce pacte – franchement stupide, et très mal amené dans le roman – vient de Connor lui-même, pour éviter qu’Austin ne sorte avec Sofia, sa soeur. Sauf qu’évidemment, ça se retourne contre lui quand il rencontre Maddie, qui est, comme de mais c’est bien sûr LA fille qui convaincra Connor de se lancer dans l’exclusivité et d’abandonner quinze ans de conquêtes différentes chaque soirs.

Outre le fait que Colocs (et plus) n’a absolument rien d’original, le seul personnage que j’ai trouvé à peu près intéressant, Ben, ami de Connor, était relégué au troisième plan, n’arrivant que quand on avait besoin d’un énième « twist ».

Mais ce qui m’a le plus dérangée, vraiment, vraiment dérangée, c’est la différence d’âge entre les personnages. Maddie a dix ans de moins de Connor. Et même si, en soi, ça ne serait pas forcément embêtant si bien amené, là, c’était carrément l’inverse. Et le sujet revenait souvent sur le tapis, impossible à oublier. Là, j’ai juste trouvé la romance creepy à souhait, surtout qu’on nous rappelle régulièrement que Connor avait connu Maddie quand elle était encore enfant. Là, c’était vraiment trop pour moi.

Concernant le reste… je n’ai réussi à m’attacher qu’à Maddie, et encore… Tous les autres personnages m’agaçaient par leur comportement, leurs réactions enfantines alors qu’ils sont censés être trentenaires… en plus de ça, les scènes qui font de Colocs (et plus) un roman new adult sont très, très détaillées et beaucoup trop nombreuses, elles n’apportent absolument rien à l’histoire.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé ce roman, qui m’a définitivement convaincue de ne pas lire plus de romans d’Emily Blaine.

☆☆

Une réflexion sur “Colocs (et plus), d’Emily Blaine

  1. Pingback: Mes déceptions de 2019 | Hope bookine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s