Room hate, de Penelope Ward

couv40809308

De Penelope Ward

Sorti en 2016

Chez Hugo & Cie

406 pages

17€ 

Résumé.png

Justin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.
Quelques années plus tard, ils héritent de la maison.
Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant. Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade. C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont ressurgir. La cohabitation va s’avérer plus que difficile.

mon avis.png

J’ai lu Room Hate en Lecture Commune avec la formidable Jade (son blog ici ; sa chronique par là)

L’histoire débute avec Amélia qui part en vacances dans la maison que lui a léguée sa grand-mère, et qu’elle partage avec Justin, son ami d’enfance à qui elle ne parle plus pour des raisons qu’on ignore. Une fois dans la maison, elle découvre que Justin a eu la même idée, et est venu avec sa copine, Jade.

J’ai apprécié Jade dès son apparition, elle n’a pas une once de jalousie envers Amélia et essaye de les réconcilier, ce que j’ai trouvé génial mais un peu triste, puisque, ne nous voilons pas la face, on s’attend à ce que Justin et Amélia finissent ensemble.

La rancœur entre les deux personnages est perceptible dès leurs première scène ensemble, et leurs échanges sont piquants dès le début, ce que j’ai beaucoup aimé. Justin m’a tout de suite plu, avec son instinct protecteur, ses remarques cyniques et son tempérament. Et ce n’est allé qu’en grandissant, soyons honnêtes, Justin est LE book boyfriend par excellence. Jade est du même avis, nous sommes toutes les deux tombées amoureuses de Justin !

J’ai eu un peu plus de mal avec le personnage d’Amélia, qui a l’air un peu froide et légèrement égocentrique au début. Même si ça s’arrange en avançant dans la lecture, elle ne sera pas parmi mes personnages préférés.

J’ai été un peu déçue par les personnages secondaires, qui ne sont pas vraiment approfondis et vont et viennent sans véritable raison. Le temps passait très vite, on passait parfois des semaines alors que Justin et Amélia vivaient ensemble, ça aurait mérité un peu plus d’approfondissement.

On retrouve la plume fluide de Penelope Ward, mais il m’a manqué quelque chose qu’on retrouve dans son duo avec Vi Keeland, dans Cocky Bastard par exemple.

En bref, c’était une lecture très agréable, j’ai dévoré Room Hate en peu de temps, qui est à la limite du coup de cœur absolu, sûrement à cause du personnage d’Amélia, qui m’a légèrement dérangé, mais d’autres ont considérablement relevé le niveau 🙂

☆☆☆☆☆

extrait« – Je pensais que c’était évident. Qu’aurais-je pu faire de plus ? Toutes ces chansons que je t’ai écrites ? Est-ce que tu m’as vu une seule fois avec une autre fille ?

– Non. Mais tu m’as dit que tu avais déjà embrassé avant la soirée chez Brian.

– J’ai embrassé une fille avant ce soir-là. Tu veux savoir pourquoi ? Pour éviter d’être maladroit le jour où je trouverais le courage de t’embrasser. Ce baiser était sans importance pour moi. Mon premier vrai baiser, je voulais que ce soit avec toi. Je voulais tout vivre avec toi, mais j’avais peur que tu sois trop jeune, alors j’attendais. Je ne voulais pas tout gâcher en précipitant les choses. Mais tu as raison. Une partie de moi n’avais pas le cran d’avouer mes sentiments. »

Résultat de recherche d'images

Penelope Ward a grandi à Boston, avec cinq frères aînés. Elle a travaillé des années à la télévision, avant de décider de vivre une vie plus familiale. Elle est une habituée des listes des meilleures ventes du New York Times, de USA Today et du Wall Street Journal.

Retrouvez mes chroniques sur les autres romans de Penelope Ward

Cocky Bastard – ICI              Avec toi malgré moi – ICI

Publicités

6 réflexions sur “Room hate, de Penelope Ward

  1. Pingback: Un tag spécial histoires d’amour signé Pocket Jeunesse | Hope bookine

  2. Pingback: Le TAG des trois | Hope bookine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s